Développement durable

De nouvelles jeunes pousses dans les écoles !

Mis en ligne le

Les enfants du groupe scolaire de Kerhallet ont inauguré le projet de plantations végétales, lancé aussi à Prévert et Lucie-Aubrac. La biodiversité fait son entrée en cours de récré !

« Pourquoi plante-t-on des arbres aujourd’hui ? » questionne Stéphane Alix, animateur horticole de la direction des Espaces verts. « Pour respirer », annonce un dégourdi. « Bravo, oui pour respirer ! Mais encore ? « Pour les oiseaux », commente une jolie fleur de cette classe de maternelle (moyenne et grande section). « Pour toutes ces raisons, il est important de respecter notre environnement et c’est pourquoi aujourd’hui nous allons planter des arbres ensemble dans votre cour. »

Un outil pédagogique

Réintroduire la nature dans les écoles passe par la main à la pâte, ou plus exactement à la terre.
« On constate que lorsque les enfants participent aux plantations, ils les respectent ensuite, explique Eric Guellec, adjoint au maire en charge des équipements de quartier. Et dans les endroits où l’habitat est dense, la nature joue un rôle important sur le bien-être.»
Le groupe scolaire de Kerhallet n’est pas en manque de verdure, dans cet écrin arboré proche de la Penfeld. « Pour autant, les enfants ne fréquentent pas beaucoup ces espaces, constate le directrice, Sophie Fraisses. Une telle initiative permet de travailler sur le cycle de vie de l’arbre, la géographie, c’est un outil pédagogique.» Cornus, Liquidambar, Hamamelis, Tilleul, Magnolia, Tulipier de Virginie feront désormais partie de l'univers boisé de la cour de récré. 
Attentifs et plein de bonnes volontés, les jardiniers en herbe verront bientôt les bourgeons puis les fleurs apparaître. Fleurs qu’il ne sera plus question d’arracher même pour les offrir à la maîtresse !