Vivre ensemble

Covid-19 : Les marchés brestois réouvrent progressivement

Mis en ligne le

La ville de Brest a mis en œuvre pour cette semaine une réouverture partielle et progressive de quatre marchés alimentaires de proximité. Une première étape, qui se fera dans le respect de strictes mesures sanitaires.

Suite au décret ministériel du 24 mars dernier, la ville de Brest avait décidé la fermeture temporaire des marchés ouverts. Au vu de l’évolution de la situation sanitaire et de la stabilisation progressive actuelle de l’épidémie, la ville de Brest à organisé la réouverture partielle de certains marchés alimentaires. Ces marchés pourront se déployer pleinement et se dérouleront dans le respect le plus strict des consignes sanitaires et de distanciation sociale.

Répondre aux besoins

A la demande du maire de Brest, François Cuillandre, la préfecture du Finistère a autorisé l’ouverture de marchés sur le territoire de la Ville. « Notre souci premier, et ce depuis le premier jour du confinement, est de garantir la sécurité sanitaire des Brestoises et des Brestois. Cette réouverture partielle et progressive s’effectuera dans ce cadre : tout sera mis en œuvre pour respecter les gestes barrières et garantir un approvisionnement sécurisé. L’accès aux denrées alimentaires est un enjeu particulièrement important durant cette période, c’est pourquoi la réouverture concerne  en priorité les marchés de quartiers, qui répondent à des besoins de proximité. Il est aussi temps de donner de nouveau des débouchés à nos filières agricoles locales » a expliqué François Cuillandre, maire de Brest. 

Consignes sanitaires strictes

Pour respecter au mieux les règles sanitaires en vigueur, les consignes à suivre sont très strictes :  

  • Les marchés seront composés de 25 étals maximum, uniquement alimentaires ;
  • Un maximum de 100 personnes peut être présent en simultané sur le site d’un marché. En comptant les exposants et les agents de la Ville, seuls 70 clients pourront donc être accueillis en simultané ;
  • Les étals seront espacés entre eux d’un  minimum de 4 mètres ;
  • Un barrièrage intégral du site sera mis en place par les agents de la Ville de Brest. Des points d’entrées et de sorties seront installés, ainsi qu’un sens de circulation unique à l’intérieur du site ;
  • Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront disponibles à l’entrée des marchés ;
  • Les commerçants devront observer un respect strict des consignes sanitaires et des gestes barrières adaptés à la distribution alimentaire dans de bonnes conditions. 

Soutien aux acteurs de la filière

Cette réouverture répond à un double objectif majeur pendant cette période : permettre l’approvisionnement diversifié en denrées alimentaires, dans le respect des gestes barrières obligatoires, et garantir des débouchés sécurisés et pérennes aux producteurs et commerçants  en vente alimentaire de notre territoire.
Pour veiller au bon respect de ces règles et pour que ces moments se déroulent dans les meilleures conditions possibles, la ville de Brest multipliera par cinq le nombre d’agents  mobilisés sur ces marchés. 
La réouverture des marchés alimentaires brestois sera donc progressive et se fera en plusieurs étapes pour s’adapter au mieux aux conditions sanitaires. 

 

Les sites concernés 

Quatre marchés sont concernés d'ici au 11 mai :  

  • Marché de Kérinou, le 5 mai, de 15 h 30 à 20 heures.
  • Marché de Bellevue, le 7 mai, De 8 h 30 à 12 h 30.
  • Marché de Lambézellec, le 8 mai, de 8 h 30 à 12 h 30.
  • Marché des Quatre Moulins, le 9 mai, De 8 h 30 à 12 h 30.

Concernant l’habituel marché de Kérinou du samedi matin, le drive mis en place durant la période du confinement est maintenu. Il est à rappeler que les halles municipales de Saint-Louis et de Saint-Martin sont actuellement ouvertes et le resteront durant cette période.
Les prochaines étapes de cette reprise progressive sont actuellement à l’étude par les services de la Ville de Brest. Les évolutions à venir, concernant notamment les autres marchés ouverts traditionnels de la ville de Brest, feront l’objet de communications dans les prochaines semaines.