Citoyenneté

Covid-19 : le port du masque obligatoire à Brest à partir du 15 octobre

Mis en ligne le

A compter du 15 octobre, de nouvelles mesures s'appliquent sur le territoire de la ville de Brest, pour mieux lutter contre la propagation du virus Covid-19. La préfecture du Finistère a étendu le port du masque à l'ensemble de la ville, à l'exception des zones les moins peuplées, et ce jusqu'au 31 octobre.

Face à une circulation active du virus dans le Finistère, et particulièrement à Brest où le taux d'incidence* s'établit à 85,3  cas constatés pour 100 000 habitants, le préfet du Finistère Philippe Mahé a pris la décision de mettre en œuvre de nouvelles mesures destinées à lutter contre la propagation du virus. 

Port du masque obligatoire sur la ville

Déjà rendu obligatoire obligatoire en centre-ville et autour des établissements d'enseignement secondaire, universitaire et supérieur, le port du masque est, à partir du 15 octobre, obligatoire sur l'ensemble de la ville de Brest, à l'exception des zones les moins peuplées. Cette nouvelle mesure, prise par arrêté préfectoral, s'appliquera jusqu'au 31 octobre à minuit.  

Fermeture des bars à minuit

L'arrêté préfectoral précise aussi que, à compter du 14 octobre à 23 heures, l'horaire de fermeture des débits de boisson est fixé à minuit, et ce toujours jusqu'au 31 octobre. Concernant les restaurants, l'heure de fermeture reste fixée à une heure du matin. Il ne sera possible d'y vendre des boissons alcoolisées après minuit qu'à l'occasion des principaux repas. 

Rester mobilisé 

Dans ce contexte, il revient à chacun de respecter les gestes barrière (distanciation physique, masque quand celle-ci n'est pas possible, ne pas se serrer la main ni se faire la bise, lavage régulier des mains, aération des locaux...) et ainsi concourir à lutter contre la propagation du virus.
Suivant l'évolution de la situation sanitaire du territoire, de nouvelles mesures pourront être prises en complément de celles annoncées ce jour. 

*Taux d'incidence : nombre de nouveaux cas de Covid-19 diagnostiqués par un test PCR, survenus au cours des sept derniers jours 

Le non respect de l'obligation du port du masque constitue une infraction susceptible de provoquer une contravention de 4e classe de 135 euros. Si l'infraction est de nouveau constatée dans un délai de 15 jours, la contravention se monte à 200 euros. La violation de l'obligation du port du masque  à trois reprises sur un même mois constitue un délit puni de six mois d'emprisonnement et de 3 650 euros d'amende.