Santé

Covid-19 : le CHRU lance la vaccination à l’Ehpad Le Jeune de Saint-Renan

Mis en ligne le

La phase 1 de la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté ce 4 janvier, à l’Ehpad du centre hospitalier Le Jeune, de Saint-Renan. L’établissement a été choisi comme site pilote de l’opération, menée en lien avec le CHRU de Brest. 145 résidents vont être vaccinés d’ici la fin de semaine.

« Privilégiée bien plus que cobaye. » Martine Marc, 90 ans et bon pied, bon œil, a été la première résidente de l’Ehpad du centre hospitalier Le Jeune de Saint-Renan, à se faire vacciner contre la Covid-19.
Dans cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes du Pays d’Iroise, ce sont 145 accords de principe qui ont été donnés pour la vaccination, pour un total de 171 résidents. « Nous rappelons effectivement que nous sommes aujourd’hui, en France, sur un principe de consentement à la vaccination, a rappelé Philippe Mahé, préfet du Finistère, qui s’était déplacé pour l’occasion. Le but est bien d’accélérer ce processus de vaccination par la suite. »

25 000 doses réservées pour la Bretagne

Choisi par le CHRU de Brest comme site pilote des premières vaccinations, l’Ehpad du centre hospitalier Le Jeune fait ainsi partie de 17 structures bretonnes qui bénéficieront, les premières, des vaccinations contre le virus de la Covid-19.
« 25 000 doses sont déjà réservées pour la Bretagne », a précisé Stéphane Mulliez, directeur général de l’ARS Bretagne.
« Quant à cette opération, qui a été superbement organisée par les équipes de l’Ehpad Le Jeune, elle nous offrira un solide retour d’expérience pour la suite de la campagne de vaccination, a également expliqué Florence Favrel-Feuillade, directrice générale du CHRU de Brest. Une campagne qui se poursuivra ensuite dans d’autres établissements du territoire, et qui concernera à la fois les résidents des structures comme les Ehpad, mais également, rapidement, les professionnels de santé, de plus de 50 ans. On sait effectivement que ces établissements de vie collective réclament une intervention plus urgente, tant le virus peut s’y avérer dangereux. »