Santé

Covid-19 : le CHRU de Brest sur le pied de guerre

Mis en ligne le

Depuis plus d'un mois, les équipes du CHRU de Brest se préparent à gérer l'afflux de patients atteints du Covid-19. D'ores et déjà, les capacités d'accueil en réanimation ont été maximisées, de même que celles de la régulation du Samu.

L'heure est à la mobilisation du côté du CHRU. Et les équipes soignantes, sur le pied de guerre, attendent une collaboration de l'ensemble de la population : « Le message est simple. Il faut impérativement respecter le confinement et les mesures barrières. Et ce tout à la fois pour se protéger soi, protéger ceux qui vous sont chers, et nous aider à pouvoir soigner tout le monde », résume Philippe El Saïr, directeur général du CHRU. 

Soins non urgents reportés 

L'établissement a pris, sur l'ensemble de son territoire de santé, des mesures drastiques, et déployé des moyens majeurs pour faire face à l'arrivée de nouveaux patients. « Toutes les chirurgies et consultations non urgentes ont été repoussées, de même que les hôpitaux de jour. Seules les urgences et la cancérologie maintiennent une activité normale », précise Eric Stindel, président de la commission médicale du CHRU. De quoi permettre de décharger les équipes des soins non urgents, redéployer les équipes et absorber l'afflux prévisible de personnes infectées par le Covid-19. 

Priorité au Covid 19

Le CHRU dispose ainsi désormais de 126 lits de réanimation dédiés, dont 83 au CHRU, 10 à l'HIA, 25 à Morlaix et 8 à la polyclinique de Keraudren. A l'hôpital de la Cavale Blanche, le pôle 3 a été réaménagé pour ne se dédier qu'à la prise en charge de patients atteints du Covid 19 ne nécessitant pas une prise en charge en réanimation : 107 lits y sont disponibles.
« Si la situation s'aggrave encore, la mobilisation des pôles 1 et 2 permettrait d'aller jusqu'à 187 lits, une capacité suffisante au regard du bassin de population », poursuit le médecin. 
Aux urgences, la prise en charge des patients atteints du virus est également prioritaire. Si besoin (en cas de passage au niveau 2 du plan blanc), des lits de réanimations supplémentaires pourront y être activés.  

Le Samu renforcé

Du côté du Samu, les équipes ont été largement renforcées, avec deux lignes de médecins supplémentaires et deux lignes d'assistants de régulation. Ces dernières heures, les appels sont en augmentation de 40 %. Enfin, une équipe mobile a également été créée, afin de se rendre dans les Ehpad, pour réaliser des tests sur les patients en suspicion et évaluer leur état.  

En cas de symptômes type toux et fièvre sans plus de gravité, il est demandé de rester chez soi et d'appeler son médecin traitant, qui évaluera la situation. En cas de symptômes plus sévères (difficultés respiratoires sévères, malaises...), appeler le 15. Pour toute autre situation ne relevant pas de l'urgence, privilégier la voie du médecin traitant.  Prenez connaissance des questions et des réponses sur la crise sanitaire du Covid 19 via nos questions les plus fréquemment posées