Economie, entreprises

Covid-19 : achetons local, c'est vital !

Mis en ligne le

Parce que la crise sanitaire est aussi économique, les huit communes de Brest métropole et leurs partenaires s'associent pour accompagner les commerçants locaux, et permettre à tout un chacun de privilégier l'achat local.

Le nouveau confinement et la fermeture des commerces qui en a découlé a de lourdes conséquences économiques pour tout le territoire de Brest métropole.

Privilégier le local

Face à cette situation, chacun peut pourtant agir à son échelle, en choisissant de ne pas se tourner vers les grands plateformes de vente en ligne. Les commerçants locaux ont en effet de nouveaux modes d'achat (drive, commande et retrait en click and collect, vente en ligne ou vente directe via les réseaux sociaux...). Afin de soutenir cette dynamique, Brest métropole a fait le choix de les présenter sur cette page, après recensement auprès des commerces.  "Nous lançons là, en tant que responsables publics de la collectivité, un appel politique, au sens de l'organisation de la cité, à nos concitoyens, afin qu'ils fassent le choix de soutenir le commerce et d'acheter local", souligne Michel Gourtay, vice-président de Brest métropole en charge du commerce. "Il faut absolument que chacun prenne conscience que dans le contexte, l'acte de consommation est un acte de solidarité en direction de nos commerçants. Nous sommes tous attachés à nos commerces de proximité, alors prouvons-le, soyons solidaires ! ", complète Fabrice Jacob, vice-président de Brest métropole en charge de l'urbanisme commercial. 
Une vaste campagne de communication va, à compter du 20 novembre, apparaître sur les réseaux sociaux, en affichage public et dans les médias locaux, pour inciter les habitants à différer de quelques jours leurs achats, de façon à laisser le temps aux commerçants d'organiser leurs offres d'achat à distance. 


Boutiques virtuelles pour tous

Afin d'amplifier cette dynamique, Brest métropole et la ville de Brest(avec le soutien de la région Bretagne et en lien avec la CCIMBO) ont noué un partenariat avec la plateforme de e-commerce Ma ville mon shopping, filiale du groupe La Poste. Cette solution nationale de commerce en ligne va, dans les tous prochains jours, permettre aux commerçants locaux de disposer d'une boutique virtuelle, accessible depuis cette page et proposant : 

  • la vente de produits et de services
  • des outils de commande, de suivi et une logistique de paiement 
  • une plateforme intégrée
  • un dispositif de livraison intégré (click and collect, livraison à domicile en J+1 par le facteur, ou livraison via le commerçant pour le local ; livraison par Colissimo pour l'envoi d'un achat au régional ou au national)
  • un dispositif de communication associé avec page d'accueil personnalisée pour le territoire et boutique virtuelle pour les commerçants (pouvant renvoyer vers leur site d'achat quand ils en sont pourvus)

Gratuit pour les commerçants pendant le confinement

Pour les commerçants, artisans et producteurs qui opteront pour cette solution, l'inscription se fait sans frais d'inscription, sans abonnement ni engagement.
Aucune commission ne sera appliquée sur les ventes, et les livraisons effectuées sur le territoire de Brest métropole (Brest, Gouesnou, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas, Plouzané, Guilers et Bohars) sont gratuites pour les commerçants (prise en charge par la plateforme). A l'issue du confinement, les commerçants souhaitant conserver leur e-boutique pourront bénéficier de frais de commissionnement réduits de moitié par rapport à ceux appliqués avant le confinement. 
Un courrier présentant l'intégralité du dispositif, et incitant les commerçants à participer et mettre en ligne leurs produits et offres commerciales, a été adressé. 

Une cartographie en ligne

Enfin, une carte de géolocalisation des commerces ouverts, proposant de la livraison et/ou du click and collect a été réactivée sur ce site. A ce jour, près de 450 activités y sont déjà recensées.
Au total, l'engagement de la collectivité auprès des commerçants dans cette opération de soutien aux commerçants se chiffre à 210 000 euros. 

 

Un pool d'assistance technique, composé d'étudiants de l'UBO, de BBS et de l'ISEN rémunérés par la collectivité, peut intervenir sur demande auprès des commerçants, afin de les aider à se familiariser avec l'outil numérique et créer leur boutique virtuelle. Contact au 02 98 33 50 50 ou via un formulaire disponible sur cette page