Culture

Corps accords : quand le Stade brestois et le BBH jouent la carte artistique

Mis en ligne le

Du 22 février au 22 mai, le musée des Beaux-arts de Brest métropole propose une nouvelle exposition participative, élaborée en collaboration avec le Stade Brestois et le Brest Bretagne Handball. Corps accords ou l’expression d’une symbiose entre sport et culture.

Pas moins de 44 œuvres, issues des immenses collections du musée des Beaux-arts de Brest composent sa nouvelle exposition temporaire, Corps accords. Un ensemble étonnant et passionnant, co-construit avec des représentants du Stade Brestois et du Brest Bretagne Handball.

Mariage de la culture et du sport

Dans la salle d’exposition temporaire du musée des Beaux-arts de Brest, les corps s’affichent, sous toutes les coutures. Issue d’un travail de fond avec des représentants du Stade Brestois et du Brest Bretagne Handball, l’exposition Corps accords célèbre le mariage de la culture et du sport, à travers quelque 44 œuvres jusque-là conservées dans les réserves du musée. 

Sortir de la réserve 

« C’est la deuxième exposition participative que nous menons. Le musée dispose de quelque 15 000 œuvres, mais nous ne pouvons en exposer que 180 en même temps. Or, ces œuvres appartiennent à tous les habitants et c’est cela que nous voulons rappeler en réalisant ces expositions participatives », souligne Sophie Lessard, directrice du musée. 

Le corps dans tous ses états 

Culte du corps, corps en mouvement, corps à corps, corps en tous genres… L’exposition ainsi co-construite propose une belle balade à travers les représentations artistiques du corps dans tous ses états. 
Et le résultat vaut le détour, dans une scénographie qui a su faire leur place à Raymond Depardon, Niki de Saint Phalle, Mathurin Méheut ou encore Daucho. Huiles, plâtres, estampes japonaises racontent ainsi les corps à travers les époques et les arts, dans un déroulé fluide et lumineux. 

Eclairage bienvenu

« A l’heure où notre République, comme le monde, sont en perte de repères, sportifs et artistes peuvent ainsi nous éclairer sur le chemin d’un avenir le plus lumineux possible ! », s’enthousiasme Réza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la culture. Quand son homologue aux sports, Patrick Appéré, complète : « Dans le milieu du sport, face à cette initiative, on dit : bien joué ! Les valeurs portées par la culture et le sport sont les mêmes, autour de l’éveil à la citoyenneté, de la solidarité et de la fraternité »

« Gagnant-gagnant »

Jusqu’au 22 mai, de nombreuses animations seront proposées autour de cette exposition, qui s’étend jusqu’à l’Artothèque du musée. Et, pour jouer le participatif jusqu’au bout, un beau partenariat a vu le jour : chaque billet vendu pour un match du Stade Brestois comme du BBH donne le droit à une entrée gratuite au musée. Une initiative « gagnant-gagnant », sourit Gérard Le Saint, président des deux grands clubs sportifs brestois.