Citoyenneté, Solidarité

Confinement Covid-19: les bons réflexes contre les violences familiales

Mis en ligne le

Le confinement exigé par la crise sanitaire actuelle peut parfois mettre en danger des femmes ou des enfants victimes de violences intrafamiliales. Chacun peut cependant agir à son échelle.

La période de confinement peut, dans certaines familles, marquer un risque accru de violences intrafamiliales, pour les femmes ou les enfants victimes de violences. Des dispositifs existent pour les prévenir, mais aussi alerter en cas d'urgence. 

Si vous êtes témoin de violences

Que vous fassiez partie de l'entourage familial, amical ou professionnel de victimes de violences intrafamiliales, ou que vous en êtes le témoin proche, parce que vous êtes voisins des familles : 

  • Restez au maximum en contact avec les femmes et enfants victimes ou que vous pensez pouvoir l'être
  • Appelez le 3919 pour obtenir des conseils et savoir comment réagir sans vous mettre en danger en cas de violences conjugales. 
  • Appelez le 119 pour obtenir des conseils et signaler une situation d'enfance en danger
  • Appelez le 17 face à une situation d'urgence.

Si vous êtes victime de violences intrafamiliales 

  • Ne restez chez vous que si vous y êtes en sécurité
  • Rappelez-vous que le confinement n'autorise pas : à insulter, à dévaloriser, à taper, à imposer un rapport sexuel

  • Si vous êtes victime, appelez le 39 19, ou rendez-vous en pharmacie pour donner l'alerte. En cas d'urgence appelez le 17. Vous pouvez aussi envoyer un SMS au 114. 

  • Appelez le 3977 pour obtenir des conseils concernant les violences faites aux personnes âgées ou en situation de handicap

  • Entre confiné chez soi avec une personne violente est dangereux : il est déconseillé de sortir, mais il n'est pas interdit de fuir. 

 

Si vous êtes auteur de violence conjugales ou intrafamiliales

Pour ne pas commettre l'irréparable, pour ne pas s'enfermer dans la violence, appelez le 08 019 019 11 (7j/7, de 9 heures à 19 heures). 

 

Un plan de protection a été mis en place au niveau national. En cas de violences, appelez le 3919 (de 9 heures à 19 heures). La plate-forme du gouvernement arretonslesviolences.gouv.fr reste active : policiers et gendarmes vous y répondent 24 heures sur 24. C'est anonyme, gratuit, et un bouton vous permet de vous déconnecter rapidement, sans laisser de trace dans l'historique.