Education, Environnement

Ces élèves qui veillent sur l'océan

Mis en ligne le

Ce 8 juin, à l’occasion de la journée mondiale des océans, les [ÉCO]conseillers de l’océan, dispositif lancé par Océanopolis et l’Education nationale en septembre 2020, se sont réunis pour la troisième fois. Le but : exposer des solutions en faveur de la protection des océans. Deux écoles brestoises étaient notamment concernées par l’opération.

Faire émerger des idées, des envies collectives en faveur des océans, et les rassembler au sein d’une tribune présentée à des organisations comme l’Education nationale, les aires éducatives, ou le réseau des centres de culture scientifique, technique et industriel… Tel était le but du dispositif des [ÉCO]conseillers de l’océan, lancé en septembre 2020 par Océanopolis et l’Education nationale, qui a réuni, pour sa première année, 10 classes de Bretagne, dont l’école du Forestou et le lycée de l’Harteloire, à Brest.

Des travaux sur différentes thématiques

Et tous ces élèves ont planché, tout au long de l’année, sur des thématiques aussi variées que la pollution plastique ou la perte de biodiversité, grâce à des temps d’échange avec des scientifiques et des experts, et via trois conseils qui se sont tenus en janvier, en mars, puis ce 8 juin, à Océanopolis, dans le cadre de la journée mondiale des océans. 

Un kit de fournitures sans plastique

Un ultime conseil qui a ainsi permis aux élèves des différentes écoles de présenter les solutions qu’ils ont imaginées et qu’ils aimeraient voir mises en œuvre afin de protéger l’océan.

A l’image, par exemple, du travail réalisé par les lycéens de l’Harteloire, qui ont réfléchi à la manière de créer un kit de fournitures scolaires sans plastique.

« C’est bien là tout l’enjeu de ces réunions, il me semble, a déclaré Emilie Kuchel, adjointe au maire de Brest en charge de la politique éducative : il faut désormais que vos bonnes idées deviennent opérationnelles. Et j’encourage, à ce titre, les écoles participantes à solliciter les collectivités, afin que celles-ci puissent aider financièrement à la mise en œuvre de ces diverses solutions présentées. » 

Les encouragements du ministre
de l'Education nationale  

En débattant ainsi de différents sujets sur l’océan, en invitant des experts, des témoins, qu’ils soient scientifiques, décideurs, professionnels de la mer ou simples citoyens, les [ÉCO]conseillers de l’Océan ont pu, à leur échelle, défendre l’idée de la nécessité de protéger la mer dans son ensemble.

Une ambition saluée par le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer, qui, ce 8 juin, s’est joint à ces ambassadeurs en visio-conférence, et en leur délivrant ces mots : « Nous voulons que la mer soit, de plus en plus, au centre des programmes scolaires. Le dispositif auquel vous avez pris part se révèle d’une importance capitale tant il démontre l’implication des jeunes générations dans ces questions liées à l’environnement »