Citoyenneté

Cahiers de doléances. Les contributions brestoises remises au préfet

Mis en ligne le

Les cahiers de doléances ouverts à l’hôtel de ville et dans les mairies de quartier de Brest ont été portés à la connaissance du préfet du Finistère, un mois après avoir été mis à disposition des habitants et habitantes.

Le 21 janvier, François Cuillandre, maire de Brest, a porté à la connaissance du préfet du Finistère et de la sous-préfète de Châteaulin, désignée référente en charge du grand débat national pour le Finistère, les cahiers de doléances ouverts à l’hôtel de ville et dans les mairies de quartier dès le 20 décembre. Parmi ces contributions, de nombreuses demandes de « justice fiscale, de revalorisation des faibles revenus et en particulier des petites retraites(…) ainsi que le souhait d’une démocratie rénovée », cite le maire de Brest. 

Débats locaux 

Ces contributions vont venir alimenter le grand débat national mis en place par l’Etat.

Pour ce dernier, la ville de Brest permettra, dans la mesure des disponibilités de salles, l’organisation de débats par les habitantes et habitants qui le souhaitent. Les demandes de salles peuvent être faites par mail ou téléphone, en indiquant une adresse postale, la date souhaitée et le nombre estimé de participants (contact@mairie-brest;fr ou 02 98 00 80 80).