Vivre ensemble

Budget participatif : la deuxième saison s'ouvre le 6 mai

Mis en ligne le

A compter du 6 mai, les Brestois vont pouvoir proposer des projets pour leur ville, à l’occasion du lancement de la deuxième édition du budget participatif de la ville de Brest. Les projets les plus plébiscités par les habitants se partageront un budget total de 500 000 euros.

Après le beau succès de la première édition, lancée en 2018, la ville de Brest ouvre, le 6 mai, la deuxième saison de son budget participatif. Objectif : « Laisser la main aux habitants, à la fois pour imaginer des projets pour leur ville, puis pour sélectionner ceux qui seront ensuite réalisés », résume Thierry Fayret, 1er adjoint au maire de Brest en charge de la participation des habitants. 

Au plus près des quartiers 

Pour cette nouvelle saison, la ville a souhaité rapprocher plus encore le budget participatif des habitants. Le conseil de suivi, l’an dernier composé à parité d’élus et d’habitants, est cette fois constitué de quatre élus et de 17 habitants. Il est notamment chargé du respect du règlement. 
Des réunions d’information et de construction de projets vont aussi être organisées dans les différents quartiers de la ville : 

  •  Europe : lundi 13 mai, à 18 h 30, à la mairie de quartier
  •  Saint-Pierre : jeudi 16 mai, à 18 h 30, à la mairie de quartier 
  •  Brest-centre et Saint-Marc : lundi 27 mai, à 18 heures, au patronage laïque du Pilier rouge 
  •  Bellevue : mercredi 29 mai, à 18 heures, à la mairie de quartier – La Baraque 
  •  Lambézellec : lundi 3 juin, à 18 heures, à la mairie de quartier, salle Pierre Corre 
  •  Quatre Moulins : jeudi 13 juin, à 18 heures, à la mairie de quartier

Vote en ligne et papier 

Par ailleurs, outre une nouvelle plateforme de vote en ligne, le vote papier sera aussi possible, lors de la phase des coups de cœur (du 19 septembre au 22 octobre), puis pour le vote final qui départagera les projets finalistes en janvier 2020 (du 16 au 30 janvier).
Les porteurs de projets peuvent donc désormais travailler à leur dossier, à la condition qu’il soit d’intérêt général, situé sur Brest, financé dans le cadre de l’investissement et n’entraîne pas de frais de fonctionnement. Le plafond maximum de tout projet ne devra pas dépasser les 100 000 euros, et, lors du vote final, seuls trois projets de plus de 75 000 euros pourront être retenus, de façon à laisser la place aux plus petits projets. A l’issue du vote de janvier, les lauréats travailleront avec la collectivité, pour une mise en œuvre de leur projet dans les deux ans.