Cadre de vie

Brest prend des couleurs !

Mis en ligne le

Et si chacune et chacun (re)découvrait Brest avec un kaléidoscope ? Entre les fresques murales qui ont transformé les rues en galeries en plein air et les couleurs qui supplantent peu à peu le gris béton, la ville mérite d’être arpentée avec un œil neuf.

L'art urbain a toute sa place à Brest. En 2011, le projet Crimes of minds avait donné à voir un peu partout en ville, de manière officielle, le talent de nombreux artistes graffeurs internationaux . Ces œuvres ont ouvert la voie à la colorisation des rues, des façades, des rideaux de commerces par les artistes certes mais aussi par les habitants, à l'image de ceux de Bellevue ou encore de la place Guérin.

Projets de quartiers

Le street art ou art urbain a fait ses preuves à Brest. Les touches créatives de nombreuses signatures talentueuses se remarquent en divers lieux de la cité depuis plus de 20 ans. Ils ont ouvert la voie à des projets esthétiques désormais dimensionnés pour les quartiers.

Petit tour d'horizon, non exhaustif car la liste serait trop longue :

  •  Le port de co est incontournable, en tant que terrain historique de toutes les expérimentations, en partant du Lamaneur réalisé par Paul Bloas, accroché à l'immeuble Grand Large, en passant par la célèbre rue de Madagascar. La Carène a elle aussi adopté un dégradé de couleurs en camaïeu. Prolongez jusqu'à l'arche donnant sur la plage du Moulin Blanc où, régulièrement, les murs changent de peau. 
  • Un superbe parcours de fresques vous est proposé rive droite, dans le quartier des Quatre Moulins, composé de 10 immenses peintures murales spectaculaires. " Les murs prennent la parole " reste une visite incontournable ; 
  • Une fresque d'hommage à Nathalie Lemel est visible dans le quartier de l'Europe (réalisée par Guy Denning et Shoof) ;
  • Dans le quartier de Saint-Marc, des maisons ont servi de support. Petit détour par la piscine où un mur y est régulièrement modifié au gré des inspirations. 

Bellevue fait le mur et... devient arc-en-ciel

Du côté de Bellevue, les couleurs et fresques explosent sur les murs et les marches. Le collectif Bellevue fait le mur y est particulièrement dynamique, impliquant les écoliers et adolescents du quartier.
Avenue Le Gorgeu, un pignon de mur aux couleurs vitaminées a pris forme en 2016, grâce à Zest. Remarquable depuis l'avenue, un pan de l'université de Bretagne occidentale est devenu scène de vie du campus, grâce à l'imagination de Pakone et Wen2
A Kergoat, les escaliers Dandelion de Zag et Sia interpellent par leur mise en relief très particulière. Depuis début juillet, ce sont les contremarches des escaliers de la place Napoléon 3, près de la Baraque et un deuxième près du commissariat, qui apportent du peps au quartier. De véritables arc-en-ciel sur le sol ! Cette dernière réalisation, souhaitée par les habitants, est le fruit du travail des jeunes gens de la maison de quartier.
Entre les Capucins et Bellevue, à la porte de l'arrière-garde, c'est un portrait de Nelson Mandela par Pakone qui tient le haut du pignon. Non loin de là, sur l'ancienne maison des douaniers, des graffs s'y exposent en toute intimité.   

Une nouvelle fresque place Guérin

Egalement très impliqués, les enfants du PL Guérin ont contribué activement à une fresque pimpante qui prend vie sur le mur de l'école, rue Bugeaud. Des dessins se mêlent à des reproductions de documents confiés par les habitants. Une belle histoire visuelle s'écrit là, avec la contribution du graffeur Guillaume Pellay.
Jef Aerosol avait déjà apporté sa touche sur la place avec le portrait géant de Christophe Miossec, il y a huit ans.
Friches urbaines, murs officiels, maisons particulières, commerces de quartier, de nombreux murs brestois laissent la place non seulement à la couleur mais aussi à l'art, pour le plus grand plaisir des yeux. Ça mérite le détour.

Hissez haut les couleurs. Brest métropole soutient les initiatives privées et collectives pour la colorisation des façades lors d'opérations de ravalement. Laissez parler votre envie de couleurs !