Culture

Brest, candidate au label Capitale française de la culture

Mis en ligne le

Lancé cet automne par le ministère de la culture, le label Capitale française de la culture 2022 intéresse Brest au plus haut point. Raison pour laquelle la ville de Brest a candidaté à la labellisation. Les résultats sont attendus fin mars.

« Je crois que nous disposons de tout : d’une histoire naturellement riche, qui parle pour nous ; d’une maritimité évidente, que nous mettrons en avant ; d’une solidarité entre nos acteurs culturels, qui est un argument de poids supplémentaire… Brest ne pouvait pas ne pas candidater au label Capitale française de la culture 2022, lancé par le ministère de la culture. » C’est en ces termes que Réza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la culture, a annoncé le dépôt du dossier de la ville de Brest à ce label, qui couronnera une seule et unique ville française en 2022.

Label décerné fin mars

Destinée aux communes françaises de 20 à 200 000 habitants, cette première labellisation devrait voir de nombreuses villes candidater, autour d’un calendrier déjà arrêté : une commission se réunira en janvier, avant qu’une première liste de 10 villes retenues ne soient annoncées en février ; en mars, les villes sélectionnées pourront alors défendre leur dossier auprès d’un jury, qui révélera le nom de la ville lauréate aux alentours du printemps

Les arguments brestois

« La richesse culturelle brestoise est celle de nombreux acteurs publics comme privés, a commenté de son côté François Cuillandre, maire de Brest. Nous mettrons par ailleurs en avant la manière dont nos habitants participent à ce dynamisme, et, en la matière, nous avons déjà acquis une solide expérience au moment du label Ville d’art et d’histoire. »

Un nouvel horizon pour la culture

Associés à la démarche, les acteurs culturels brestois auront en effet leur rôle à jouer dans cette candidature, qui récompensera la ville lauréate d’un apport financier d’un million d’euros, de la part de l’Etat et de la Caisse des dépôts. « Il faut vraiment voir cette candidature comme un événement important pour nous tous, en cette période terrible que connaissent les acteurs culturels, avec cette deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 qui leur laisse un goût amer et les maintient dans une situation d’abattement total, a conclu Réza Salami. Ce label peut nous offrir des perspectives, une énergie nouvelle, et permettre à notre territoire de jouir d'une vraie valorisation touristique. » 

Particuliers, associations, entreprises, vous souhaitez soutenir cette candidature et le faire savoir ? Votre participation est la bienvenue pour valoriser les atouts de notre ville. Elle peut se faire de plusieurs manières, découvrez-le dans ce formulaire.