Loisirs, Nautisme

Brest 2020 : avec l'affiche, le compte à rebours est lancé !

Mis en ligne le

A un peu plus d’un an du jour J, les fêtes maritimes internationales de Brest 2020 sont bel et bien lancées. L’affiche officielle, choisie par les internautes, circule sur les réseaux, et les premières esquisses de la fête se font jour.

« Du 10 au 16 juillet 2020, nous en serons à la huitième édition des fêtes maritimes de Brest, déjà. Et comme à chaque fois, le lancement de l’affiche va permettre à nos visiteurs de l’été d’avoir l’envie de revenir participer aux fêtes de l’été 2020 », se réjouit François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest événements nautiques, association organisatrice. 

Vue unique

A ses côtés, Gildas Java, l’auteur brestois lauréat du concours en ligne lancé pour le choix de l’affiche. Derrière eux, ce qui va devenir l’image des fêtes 2020, vue imprenable, depuis le pied du pont de Recouvrance, sur la Penfeld peuplée de bateaux de tous âges et de toute nature, jusqu’au clin d’œil que constituent des bateaux en papier ! « C’était une idée que j’avais commencé à travailler pendant les fêtes maritimes de 2016. Jai voulu prolonger ça, avec cette vue unique depuis le pied du pont, à laquelle les Brestois n’ont accès que durant les fêtes», explique l’auteur. 

Plébiscite du public

Le public a suivi : 61 % des votes en ligne se sont portés sur sa création. « C’est la première fois que les habitants peuvent ainsi choisir l’affiche, et il était important d’y retrouver les fondamentaux de la fête : le côté festif, le volet moderne et le traditionnel, mais aussi le volet international de ces fêtes », apprécie Fortuné Pellicano, vice-président de Brest événements nautiques.
Le ciel de l’affiche comporte en effet une belle trouvaille, avec un ciel de nuages en mappemonde ! 

Une fête au cœur des océans

Joli lancement donc pour la huitième édition, qui se profile maintenant à un horizon pas si lointain. Les premières esquisses de la fête apparaissent également, avec une mise en scène qui devrait surprendre les habitués : adieux les traditionnels pays invités, pour laisser la place à des escales au cœur des océans de la planète bleue.
Un tour du monde maritime en somme, où le volet de la connaissance des mers, de leur richesse comme de leurs fragilités, devrait composer un fil rouge d’actualité. De quoi séduire un public que les organisateurs espèrent toujours aussi nombreux (712 000 visiteurs en 2016).