Jeunesse

Au pas de course, avec le service militaire volontaire

Mis en ligne le

Entraide et dépassement de soi étaient au programme de la matinée du 14 octobre, pour une cinquantaine d’élèves du collège des Quatre Moulins. Ils ont participé à une journée sport-armée-jeunesse, au centre marine de la Villeneuve.

Conditions difficiles, mais solidarité au beau fixe, durant la matinée du 14 octobre, au centre marine de la Villeneuve : une cinquantaine de jeunes filles et garçons du collège des Quatre Moulins ont en effet participé à une journée sport-armée-jeunesse, encadrés par d’autres jeunes, engagés pour leur part dans le dispositif de service militaire volontaire. « Cette journée, où se mélangent les jeunes, permet de renforcer les liens entre eux, et de les mettre en contact direct avec des activités sportives intensives. Ces jeunes des collèges rencontrent ainsi ceux du service militaire volontaire, détaille le capitaine de corvette François Fernandez, chef du centre de service militaire volontaire de Brest, le seul en France à être consacré à la marine. C’est grâce à la solidarité et à leur capacité à s’entraider qu’ils parviennent à surmonter les obstacles. »

Esprit de corps

Car c'est bien d’obstacles à franchir dont il était bien question, au cœur d’un parcours de près de deux kilomètres, rendu plus piégeux encore par une belle pluie d’automne… Mais personne n’a flanché ! D’un côté, les filles et garçons des Quatre Moulins ; de l’autre, les engagés dans le service militaire volontaire. Agés de 18 à 25 ans, ils avaient pour mission d’aiguiller les collégiens tout au long du parcours, en les incitant à s’entraider et à faire corps dans les difficultés.

Un dispositif de la réussite

« Tous ces jeunes du service volontaire viennent chez nous de leur propre initiative. Pour la plupart, ce sont de jeunes décrocheurs, à qui des structures pour l’emploi ont parlé de l’existence de cet accompagnement », précise encore le capitaine de corvette.
Dispositif d’insertion professionnelle avec un encadrement militaire, le service volontaire est encore peu connu, mais fait pourtant ses preuves : à l’issue d’un mois et demi de formation militaire, suivi de quatre mois de formation complémentaire, avec remise à niveau scolaire, les engagés sont, pour 80 % d’entre eux, remis sur le chemin de l’insertion professionnelle. Durant leur formation, subventionnée par la région Bretagne, ils auront l’occasion de passer le permis et différents diplômes.