Culture

Au musée des Beaux-arts, la restauration des œuvres est terminée !

Mis en ligne le

Démarrée en 2018, suite à la découverte d’un champignon dans les réserves de l’établissement, la décontamination et la restauration de quelque 1500 œuvres vient de s’achever au musée des Beaux-arts.

Au total ce sont huit restauratrices qui se sont relayées au chevet des œuvres du musée concernées, pour un méticuleux travail de décontamination et de restauration de quelque 1500 tableaux, de photographies, estampes et autres dessins

Réserves repensées 

Un travail de titan, qui permet aujourd’hui au musée de repartir sur des bases saines, dans un environnement revu avec des réserves pensées pour ne plus subir ce type d’aléa. Reste seulement encore un chantier de nettoyage des sculptures entreposées non loin : « Il n’y a pas de contamination à proprement parler, mais les spores des champignons peuvent se déplacer, et un nettoyage préventif sera de toutes les façons bénéfique », précise Gwenola Furic, l’une des restauratrices. 

Préparer la réouverture…

Ce grand chantier clos, le musée, dont les portes sont fermées depuis le 2 novembre, dans le cadre des mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, continue à préparer la suite. « La fermeture nous a certainement permis d’accélérer le chantier de décontamination. Nous avons aussi profité de la période pour mener à bien différentes opérations qui ne peuvent se faire avec un site ouvert au public, comme le changement de l’éclairage de la salle d’exposition permanente, des travaux sur la grande verrière menés en décembre. Nous travaillons aussi activement sur un logiciel de réservation en ligne, qui nous permettra de respecter les jauges sanitaires quand nous pourrons à nouveau ouvrir le musée », indique ainsi Sophie Lessard, la directrice du musée. Sans oublier de rappeler que cette fermeture matérielle du musée n’a pas coupé les liens avec le public : « Nous avons depuis le 2 novembre gardé un lien très fort avec les publics, via notre site internet et nos réseaux sociaux ».  

 

Et le musée de demain

Les derniers mois ont aussi permis d’avancer sur le projet scientifique et culturel du musée, adopté par les élus au dernier conseil de métropole. « Il  a notamment été pensé avec les habitants, grâce à des ateliers participatifs, et est désormais en cours d’examen par les services de la direction régionale des arts et de la culture », précise Sophie Lessard. Le projet, qui prévoit une extension du musée sur la carré des arts, devra aussi permettre une meilleure accessibilité aux publics en situation de handicap, un confort de visite, des salles pédagogiques… « Nous travaillons aujourd'hui sur la meilleure façon de réinventer notre musée, pour l'avenir. Comme nous nous y sommes engagés pour ce mandat, le musée va changer et, d’ici quelques années, il n’aura plus rien à voir avec celui que nous connaissons aujourd’hui », avance Reza Salami, adjoint au maire de Brest en charge de la culture.