Culture

A Océanopolis, des photos avec vue sous mer

Mis en ligne le

Jusqu’au 30 octobre, et en partenariat avec la station biologique de Roscoff, Océanopolis propose une exposition de photos hors-les-murs, intitulée “Lumière sous les pontons”, et installée sur la promenade qui longe le parc de découverte des océans. Gratuite et accessible à tous, elle offre une belle plongée sur la vie sous-marine insoupçonnée des ports de plaisance.

Longer les quais du port de plaisance du Moulin Blanc, en face d’Océanopolis, et s’arrêter regarder de superbes photos signées Wilfried Thomas, photographe et plongeur scientifique de la station biologique de Roscoff, qui a laissé traîner ses objectifs sous les pontons des ports de Bretagne (Brest, Roscoff, Camaret…). C’est le programme qu’a choisi de présenter Océanopolis qui, en partenariat avec la station biologique de Roscoff et Brest métropole, a concocté une exposition de 14 photos intitulée “Lumière sous les pontons”.

Jusqu’au 30 octobre

Visible jusqu’au 30 octobre, gratuite et accessible à tous, “Lumière sous les pontons” s’est intéressée à ces espèces qui vivent là, presque sous nos pieds, et que nous sommes peu à imaginer. « Il existe une telle biodiversité dans ces milieux portuaires qu’il nous paraissait nécessaire de la porter à la connaissance du grand public, expliquent Anne Rognant, conservatrice d’Océanopolis, et Frédérique Viard, chercheuse à la station de Roscoff. Nous sommes en présence d’espèces locales assez connues des plongeurs par exemple, comme les spirographes, mais également d’espèces non-indigènes, transportées par les activités humaines, et originaires d’Asie ou d’Amérique du nord. L’exposition vient démontrer de quelle manière tout ce petit monde sous-marin cohabite. »

Vert émeraude et espèces graciles

Captées par les appareils de Wilfried Thomas, les images saisies sont splendides et viennent révéler des couleurs d’un vert émeraude insoupçonné, et des espèces graciles qui, en s’agrégeant, finissent par former des tableaux sous les quilles des bateaux

Une belle exposition à parcourir en flânant, qui vient également faire le lien entre le parc d’Océanopolis et ce port de plaisance du Moulin Blanc qui le borde. L’occasion aussi, pourquoi pas, d’apprécier une petite mise en bouche en écho au programme d’Océanopolis, qui a choisi, cet été, de « Rendre visible l’invisible».