Education

A Gouesnou, une première pierre pour l’école du Château d’eau

Mis en ligne le

Ce 13 décembre, Stéphane Roudaut, maire de Gouesnou, a posé la première pierre de l’école du Château d’eau, dont la première rentrée se déroulera en septembre 2023.

C’est un projet important qui a déjà débuté pour la commune de Gouesnou, et qui a été officialisé ce 13 décembre, par la pose de la première pierre.
En septembre 2023, et en plein cœur du centre de la commune, la nouvelle école du Château d’eau ouvrira ses portes à 450 élèves et 15 classes, dont une bilingue.
« Construire une école, c’est quelque chose de très marquant, et construire une école exemplaire, ça l’est encore plus », a expliqué Stéphane Roudaut, maire de Gouesnou. Parce que l’école du Château d’eau sera en effet innovante énergétiquement. Construit en intégralité avec des matériaux biosourcés, le bâtiment devrait disposer d’équipements lui assurant une haute performance environnementale (enveloppe thermique, toitures végétalisées, ventilation double flux…).

Une surprise à ouvrir dans 50 ans !

Ce 13 décembre, deux classes de l’école actuelle voisine du chantier ont donc accompagné Stéphane Roudaut dans la pose de la première pierre symbolique. Une première pierre qui n’en est d’ailleurs pas une, puisqu’en lieu et place, c’est une “capsule temporelle” qui a été déposée à l’intérieur d’un trou préalablement creusé.
Contenant des dessins, des photos, des mots, écrits et réalisés par les enfants, la “capsule temporelle” a pris date au 16 novembre 2071, dans 50 ans, date où d’autres écoliers l’ouvriront alors !

Un lieu ouvert sur la ville

Confié à Brest métropole aménagement, dont la directrice Claire Guihéneuf a évoqué « une école de nouvelle génération », le chantier (11 millions d’euros hors taxes) devrait être livré à l’été 2023. Une fois mise en service, l'école sera ensuite ouverte à la population gouesnousienne et aux associations, qui pourront y occuper divers créneaux et y mener des activités.

De son côté, l’ancienne école voisine sera entièrement déconstruite et laissera la place à des logements et des commerces qui feront la part belle aux personnes à mobilité réduite.