Budget participatif

A Brest, les broyeurs mobiles au service des habitants

Mis en ligne le

Projet lauréat de la deuxième édition du Budget participatif de la ville de Brest, la mise en service des broyeurs mobiles a démarré, pour tous les habitants désireux de valoriser leurs déchets végétaux.

Porté par l’association Vert le Jardin, le projet d’acquisition de broyeurs mobiles de végétaux, présenté pour la saison 2 du Budget participatif de la ville de Brest, s’est transformé en une réalité bien concrète pour les Brestois. Depuis quelques semaines, l’association répond à leurs demandes, pour venir broyer leurs déchets végétaux dans les quartiers de la ville. 
« On avait bien vu, à l’occasion de la récupération des sapins de Noël dans le cadre de l’opération Sapin malin, que les gens avaient compris toute la valeur du broyat pour leurs propres jardins. Nous, en tant qu’association, nous n’avons fait que porter cette envie », résume Michel Campion, directeur de l’association. 

Economies collectives 

Doté d’un budget de 33 000 euros par le Budget participatif de la ville de Brest, le projet a donc permis l’achat de deux broyeurs, désormais mis au service des habitants qui le souhaitent. Et ce avec l’assentiment de la collectivité, pour une démarche responsable : « Amener les broyeurs dans les quartiers, c’est permettre aux habitants de valoriser leurs déchets végétaux dans leurs propres jardins. Le dépôt de déchets verts est bien sûr toujours possible en déchèterie, mais, même s’il donne lieu à une valorisation, il représente un coût pour la collectivité. Tout ce qui est broyé et valorisé chez les particuliers constitue donc une économie collective », rappelle ainsi Yann Guével, adjoint au maire de Brest en charge des finances et de l’animation du pacte citoyen. 

Deux formules

Concrètement, Vert le jardin, qui a formé ses bénévoles à l’usage des machines, propose différentes formules.

  • Une adhésion à l’association est demandée pour celles et ceux qui souhaitent se former, et utiliser ensuite le broyeur dans leur quartier pour 50 euros la demi-journée, sur réservation, par mail à bretagne@vertlejardin.fr ou téléphone (02 98 46 06 92) : « Les gens nous appellent, après avoir fait le point avec les voisins du quartier, sur leurs besoins », explique Michel Campion.
  • Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas utiliser eux-mêmes la machine, les équipes de Vert le Jardin peuvent se rendre dans un point de rendez-vous sur demande, et louer le service pour 50 euros de l’heure. Là encore, un regroupement de voisins est nécessaire, afin de rentrer dans ses frais. 

 

Et la saison 3 ? Elle avance bien !  A ce jour, 99 projets ont été déposés sur la plateforme du Budget participatif, et d’autres peuvent encore l’être jusqu’au 4 décembre à minuit. Les Brestois pourront ensuite soutenir leurs coups de cœur du 7 au 26 janvier.