Education

A Brest, l'école Simone Veil inaugurée

Mis en ligne le

L’école publique Simone Veil de Brest porte en elle bien des symboles. Elle a été inaugurée le 11 octobre.

“Egalité-mixité”. Sérigraphiés sur les t-shirts des enfants de l’école publique Simone Veil, arborés à l’occasion de l’inauguration officielle de l’établissement le 11 octobre, ces deux mots ont résonné comme l’évidence.

Egalité

Evidence pour « une école de la République qui porte aujourd’hui la mémoire d’une femme qui a fait progresser les valeurs humanistes au cœur de notre engagement républicain », a souligné François Cuillandre. Evidence pour les enfants qui, face aux officiels réunis sous le tout nouveau préau en bois, ont pu donner une chorégraphie aux accents du monde et de l’égalité. Face à eux, les deux fils de Simone Veil, visiblement émus, et fiers. « Maman insistait toujours beaucoup sur l’égalité des sexes, et celle-ci passe par l’école : elle donne un métier, qui lui-même garantit l’indépendance aux femmes », a rappelé Jean Veil.

Sobriété énergétique

Quelques minutes auparavant, les élus et les deux parrains de la nouvelle école avaient pu se rendre compte de la qualité du chantier livré à la rentrée. Le regroupement des écoles publiques Lyon et Algésiras a donné lieu à une amélioration certaine de l’existant. Avec une préoccupation énergétique en fil rouge : isolation thermique par l’extérieur, remplacement des menuiseries, éclairage leds ou encore ventilation renforcée pour l’amélioration de la qualité de l’air. « Le travail réalisé ici par Bigre architecture est une belle illustration de ce qui peut être fait pour adapter des bâtiments des années 70 aux nouveaux besoins éducatifs, tout en mettant l’accent sur la limitation de l’impact énergétique, et c’est fondamental », a relevé François Cuillandre. 

Un engagement pour les enfants

Ascenseur dans le bâtiment élémentaire, préau pour les maternelles, mais aussi qualité acoustique des espaces intérieurs comme de l’éclairage … Les équipements de cette nouvelle école de cœur de ville affichent « notre engagement pour l’école et l’éducation, un choix assumé pour les enfants », a conclu le maire. Tandis que dans la cour, les bambins de Simone Veil reprenaient leurs jeux, visiblement heureux de leur école. Et c’est sans doute là la plus belle des réussites.

Le chantier de regroupement des deux écoles publiques Lyon et Algésiras s’est mené en site occupé, avec installation des élémentaires dans leurs nouveaux locaux en janvier 2019, et arrivée des maternelles à la rentrée de septembre. Budget total : 3,7 millions d’euros, dont 3,1 millions portés par la ville de Brest, 350 000 par l’Etat, 100 000 euros par la région Bretagne et 80 000 euros par le département du Finistère.