Développement durable

A Brest, des restaurateurs luttent contre la pollution plastique

Mis en ligne le

Engagée dans le projet européen Intereg “Preventing plastic pollution”, Brest métropole a lancé l’opération “Objectif : zéro plastique”. Onze restaurateurs du secteur Siam/port de commerce se sont engagés dans la démarche.

Supprimer les emballages en plastique à usage unique, les pailles ou gobelets en plastique, les produits individuels emballés ; trier les déchets produits… Tels sont les objectifs principaux définis par les 11 restaurateurs brestois* de la charte “Objectif : zéro plastique”. 

Voir la dynamique s'étendre

« Dans un premier temps, nous nous sommes concentrés sur le secteur du port de commerce et du bas de Siam, explique Emmanuelle Hérichard, de la direction déchets propreté de Brest métropole. Plus de 100 restaurateurs y exercent et certains d’entre eux ont accepté de s’engager dans la démarche, avec un accompagnement de la collectivité. » 
Le but, bien sûr : voir la dynamique s’étendre aux autres commerçants, avec la volonté affichée qu’elle séduise une trentaine d’entre eux, qui pourront se réunir en réseau« Cette démarche est pour l’instant expérimentale, analyse Karelle Hermenier, adjointe au maire de Brest en charge du commerce. Mais il y a une forte attente de la part de la clientèle et un souhait partagé par de nombreux restaurateurs qui doivent pouvoir promouvoir leur engagement auprès d’elle. »

 « Lutter à notre mesure »

Maria Morin, de Eat sushi, et Béatrice Francout, Au P’ty Lyonnais, font partie des restaurateurs qui ont immédiatement plongé dans la démarche : « Il y a un cap à passer dans la restauration, on le sait. Et c’est la suite logique des choses, pour tenter de lutter à notre mesure contre la pollution plastique », reconnaissent-elles. 
Un diagnostic mené par les équipes de Brest métropole est actuellement en cours chez les 11 restaurateurs engagés. Une analyse poussée du contenu de leurs poubelles pourra par exemple être réalisée, afin de les aider à rationnaliser encore mieux les gestes de tri.

La vente à emporter en ligne de mire

« On sait qu’on va cibler en priorité la vente à emporter, qui a littéralement explosé avec la crise sanitaire, observe Tristan Foveau, vice-président de Brest métropole en charge de la gestion durable des déchets.50 % des déchets que l’on retrouve en mer aujourd’hui sont des emballages plastiques issus de la vente à emporter. »
A l’heure du nouveau contrat de rade signé par la métropole brestoise, qui vise à porter une attention toute particulière à la préservation de la richesse maritime du territoire, “Objectif : zéro plastique” prend donc encore un peu plus de sens.
Dans le cadre du projet européen Preventing plastic pollution, les actions mises en place par la collectivité sont subventionnées à hauteur de 70 %. « En trois ans, plus d’1 million d’euros ont été déployés », explique encore Tristan Foveau.  

*Le Mc Guigan's, Au Pty Lyonnais, Ecume café, Les P'tites recettes, TicTic, La Bouteille à la mer, La Cale brestoise, Jardin  d'hiver, Eat sushi, Les zouz de Brest, Fleuriot

Vous êtes restaurateurs et vous souhaitez rejoindre la démarche ? Contactez la direction déchets et propreté de Brest métropole.