Environnement, Loisirs

A Brest, cinq jours d’animations pour la journée de l’eau

Mis en ligne le

Spectacles, ateliers, conférences, projection… du 19 au 23 mars, plusieurs lieux de la ville de Brest s’animent à l’occasion de la journée mondiale de l’eau. L’objectif ? Informer et sensibiliser petits et grands pour préserver cette ressource précieuse.

Brest métropole et les acteurs locaux de l’environnement se mobilisent pour la septième édition des Journées de l’eau en organisant de nombreuses animations gratuites de sensibilisation.

Aux Capucins : spectacles, ateliers et rencontres

  • Samedi 19 mars, rendez-vous à la médiathèque des Capucins pour un spectacle musical jeune public autour de la pollution et de la pêche intensive.
  • Dimanche 20 mars, le temps fort de l’évènement se tiendra aux Ateliers des Capucins. Au menu : rencontres avec des acteurs locaux engagés pour l’environnement, animations, ateliers et spectacle.
  • Du 18 mars au 18 avril, une exposition sur la gestion durable de l’eau sera visible sur le plateau des Capucins, face à la Maison de l’International.

Visites guidées, conférences et projection

  • Mardi 22 mars, rendez-vous au Conservatoire Botanique national de Brest pour des visites guidées sur les plantes aquatiques et leur exposition au changement climatique. 
  • Le même jour, à Océanopolis, une conférence autour des initiatives brestoises et internationales visant à prévenir et limiter l’impact de la ville sur les milieux naturels sera organisée.
  • Pour clôturer ce festival d’animations, le documentaire Sud Eau Nord déplacer d’Antoine Boutet sera projeté au Cinéma Les Studios, mercredi 23 mars à 20h.

Le programme complet est disponible dans notre agenda.

Préserver l’eau dans nos habitudes quotidiennes

Mardi 15 mars, en amont des Journées de l’eau, Brest métropole, Brest’aim et Oceanopolis Act ont lancé une campagne de sensibilisation à destination du grand public. 
En quatre ans, 500 plaques rondes avec l’inscription Ici commence l’océan  vont être déposées à proximité des caniveaux de la métropole. L’objectif ? Sensibiliser le plus grand nombre à ne pas jeter de déchet solide ou liquide dans les égouts.

« Ce qui est important, c’est de faire comprendre qu’un déchet jeté dans un égout en bas de chez soi, à côté des écoles… arrive dans l’océan. Les plages et les bords des rivières sont très pollués en partie à cause de ça » souligne une représentante d’Oceanapolis Act. « L’océan est le premier régulateur du climat. Si l’océan ne va pas bien, le climat ne va pas bien ».