Loisirs, Sciences

70.8 : l'innovation maritime sur le pont !

Mis en ligne le

Larguez les amarres ! A compter du samedi 29 mai, Brest métropole ouvre grand les portes de 70.8, galerie des innovations maritimes, aux Ateliers des Capucins.

Reportée à plusieurs reprises en raison de la situation sanitaire, l’ouverture du nouvel équipement de culture maritime de Brest métropole, 70.8, est enfin au rendez-vous.
A compter de ce samedi 29 mai, ce nouveau lieu de culture maritime du territoire embarque le public dans un voyage à travers les connaissances des terriens sur leurs trésors marins.  

Sous le parrainage de Thomas Coville

« Nous avions souhaité inaugurer 70.8 à partir du seul moment où le lieu pourrait accueillir le public, et c’est aujourd’hui chose faite », s’est réjoui François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole, en visitant le nouvel équipement le 27 mai, quelques minutes avant l’inauguration officielle.
A ses côtés, un parrain de prestige, le navigateur Thomas Coville, visiblement impressionné par l’ensemble : « Avant qu’on me l’explique, je ne savais pas que 70.8 correspondait à la part des océans sur Terre. Moi, je suis un témoin de tout ce qui est présenté ici, des balises aux satellites en passant par les micro-organismes marins… Et je crois que le plus important, avec ce lieu, c’est de faire prendre conscience de ces réalités au plus grand nombre, et de donner envie… Et je serai au rendez-vous, chaque fois qu’on me le demandera », a-t-il confié. 

1 000 m² de découvertes 

Ouvert sur la place des machines des Ateliers des Capucins, avec en figure de proue majestueuse le Canot de l’empereur, 70.8 offre en effet au public un embarquement inédit et impressionnant sur le bateau de la connaissance scientifique actuelle des océans, et sur celles et ceux qui œuvrent, sur le territoire, pour mieux les préserver. 
Imaginé comme un navire, avec des quilles en béton qui portent les étages, le lieu propose une exposition immersive sur quelque 1 000 m², abordant six thématiques : 

  • Les biotechnologies marines
  • L’exploration des grands fonds
  • Les énergies marines renouvelables
  • L’observation des océans
  • Les trafics maritimes
  • L’innovation navale 

Excellence métropolitaine

A chaque "escale", une plongée en immersion sur « les savoirs d’aujourd’hui pour demain », explique Céline Liret, commissaire scientifique de 70.8. Car la galerie des innovations maritimes est bel et bien ancrée dans la réalité, et entend bien proposer au plus grand nombre une vulgarisation des savoirs scientifiques et techniques développés sur le territoire et même sur toute la Bretagne, par les acteurs scientifiques, industriels et économiques pour œuvrer à une meilleure préservation de l’or bleu. 

Dispositifs innovants

Pour ce faire, sur les trois niveaux, et à chaque thématiques, maquettes, projections, dispositifs multimédias et même interactions ludiques se mettent au service du discours. 
Pièce maîtresse du lieu, une immense projection sphérique de 7 mètres de diamètre, qui rappelle en vidéo toute la richesse des connaissances et des innovations maritimes issues du territoire. 

Parcours d’interprétation maritime

Ode à la mer, 70.8 vient donc à point nommé compléter le beau panorama brestois en la matière : « Ce site a été imaginé dans le cadre du Campus mondial de la mer, et l’on y retrouve bel et bien toutes les capacités des acteurs locaux à travailler sur ces sujets. Dans ce magnifique espace des Ateliers des Capucins, 70.8 va constituer un élément majeur d’un parcours de culture scientifique maritime qui démarre avec Océanopolis, se poursuivra bientôt avec le futur centre national des phares, passe par le musée de la marine et arrivera donc ici, pour un parcours d’interprétation extraordinaire ! », apprécie François Cuillandre. 

 

70.8 est l’un des sept projets retenus par le pacte métropolitain d’innovation de Brest métropole. Celui-ci a permis de financer près de 50 % du budget de 9 millions d’euros, porté par l’Etat (4,3 millions), Brest métropole (2 millions), la région Bretagne (1,8 million) et le département du Finistère (0,9 million).