Aménagement du territoire

222 M€ au service du bien-être de Bellevue et de Recouvrance

Mis en ligne le

Quatre années et demi de travail, un millier de participants aux ateliers et, au final, un comité d’engagement parisien conquit ! Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de Bellevue et de Recouvrance va bénéficier de 222 M€ sur les 10 prochaines années. Une victoire au service du bien-être urbain.

 

ANRU : de quoi parle-t-on ?

Ville, métropole et BMH ont défendu à Paris, le 13 juin dernier, les projets de renouvellement urbain de Bellevue et de Recouvrance devant les financeurs nationaux. Un dossier exemplaire à en juger par les propos du préfet Pascal Lelarge, à la signature des engagements financiers : « L’Agence nationale de renouvellement urbain débloque des montants considérables avec le souci du bon choix. Il s’agit d’une sorte de plan Marshall de reconquête républicaine des quartiers en difficulté. Brest est particulièrement en avance sur ce travail collectif qui concerne à la fois l’immobilier, les services à la population et la mixité sociale. »

Des quartiers plus ouverts et rénovés 

Ne cachant pas sa « très grande satisfaction », François Cuillandre, président de Brest métropole et maire de Brest, a salué le travail des équipes sur les quartiers de Bellevue (d’intérêt national) et de Recouvrance (d’intérêt régional). « Ces quartiers qui connaissent des problèmes de nature différente, méritent toute notre attention. Nous avons l’expérience de ce qui a été fait dans le quartier de l’Europe*. Ce sont de très beaux projets. »
« Il s’agit d’une véritable mutation pour Bellevue, appuie Georges Bellour, président de BMH, puisque nous allons ouvrir le secteur de Kerbernier, face à la fac. 297 logements seront démolis, 417 réhabilités à Bellevue et 200 à Quéliverzan. »
Objectif ? Permettre aux locataires de faire des économies de charges en isolant les immeubles. « Nous allons aussi développer une offre d’accession à la location privée. »

 A quelle échéance ?

« Ce programme s’étale sur les dix prochaines années, rappelle François Cuillandre, et avant de démolir, nous avons le souci de reloger.  Le tramway s’inclura également au projet de Bellevue. » Cet important projet immobilier se dévoilera donc étape par étape.
Dès cet été, des travaux s’engageront au jardin du 2e Dépôt à Recouvrance, puis, à la rentrée, sur le terrain de foot au Bergot et sur la place de Metz à Kerbernier. Face à leur succès, les concertations sont amenées à se poursuivre.

Des projets qui mobilisent les financeurs

220 millions d’euros sont donc mis sur la table pour réduire les inégalités urbaines et améliorer le cadre de vie de toute et tous. 

  • BMH a programmé 118 M€ pour ses projets immobiliers d’ampleur ; 
  • L’Etat, via l’Anru, subventionne à hauteur de 38,4 M€ et Action Logement (cotisation patronale) octroie 13M€ en prêts bonifiés ;
  • La Région Bretagne abonde pour un montant de 1,376 M€ pour soutenir la réhabilitation de l’école Vauban à Recouvrance, ainsi que des aménagements d’espace publics (place de Metz et futur pôle de ressource économie circulaire et numérique, à l’étage du Carrefour situé à Bellevue). 
  • Le conseil départemental du Finistère se mobilise avec 3,9 M€, pour accompagner les locataires dans la rénovation des logements à Quéliverzan et Kerbernier, ainsi que celle des équipements publics (gymnase, stade) et de l’école Vauban.
  • La Banque des territoires accompagne la conduite des opérations pour environ 1M€ et octroie des crédits à BMH pour 26,5 M€.

* Le quartier de l'Europe (Pontanézen) avait bénéficié d’un programme de réhabilitation de 105 M€.

Le projet de Bellevue est estimé à 168 M€ (16 700 habitants) et celui de Recouvrance à 54 M€ (4 800 habitants). Sa réalisation se fera progressivement durant les prochaines années. Concernant les logements sociaux, le choix a été fait de privilégier les réhabilitations (817 logements réhabilités en tout), compte-tenu de la situation des quartiers en centre-ville.