Education, Jeunesse, Sport

Un internat pour favoriser l’éclosion des jeunes athlètes

Mis en ligne le

Depuis quelques années, Brest métropole met à profit l’internat du lycée Vauban, à Brest, pour héberger dans des conditions optimales les championnes et champions de demain.

, .JPG 1.6Mo () Patrick Appéré, adjoint au maire de Brest en charge des sports, Isabelle Pellerin, vice-présidente de la Région Bretagne en charge des lycées, Pierre Pouliquen, vice-président de la Région en charge des sports et de la jeunesse, et Gilles Béric, proviseur du lycée Vauban.
© DR

Riche d’un nombre important de structures sportives de haut niveau (pôle espoirs de handball féminin ou de natation…), Brest métropole expérimente depuis 2013 un mode relativement inédit d’hébergement des jeunes athlètes, en utilisant l’internat du lycée Vauban, situé sur le site de Lanroze, à Brest.

Labellisé campus sport Bretagne

Depuis la rentrée dernière, la collaboration entre Brest métropole, la Région Bretagne, la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, et différents centre sportifs et établissements scolaires a permis à l’expérimentation d’être labellisée Campus sport Bretagne.

« Terres de sports, terres de haut niveau, le territoire brestois et la Bretagne dans son ensemble manquaient encore sans doute de structures permettant à leurs athlètes de s’accomplir ici, et pas ailleurs », a indiqué Pierre Pouliquen, vice-président de la Région en charge des sports et de la jeunesse, le 21 décembre, au moment d’officialiser la labellisation du campus.

Se projeter sereinement

Ils sont désormais 50, ces jeunes sportives et sportifs de 15 à 18 ans, à y être hébergés et à pouvoir envisager sereinement leur double cursus scolaire et sportif. Outre les jeunes des pôles espoirs et France de natation ou de voile, du centre labellisé d’entraînement cyclisme (CLE), les filles du pôle espoirs de handball féminin y ont pris leurs quartiers à la rentrée dernière.

L'étroite collaboration de la communauté éducative, des institutions ou du monde sportif a par ailleurs abouti à l'aménagement d'un espace de préparation physique dans le gymnase attenant, ou à la création d'un lieu de stockage pour les vélos du CLE, par exemple. Sportifs et sportives peuvent par ailleurs compter sur des petits déjeuners protéinés, ainsi que sur un surveillant dédié.

« Pour ces athlètes, qui s’entraînent de 12 à 25 heures par semaine, et mènent en parallèle un parcours scolaire, on imagine bien l’importance d’un tel lieu… et encore plus quand on le resitue dans le contexte des jeux olympiques de 2024, à Paris, auxquels participeront peut-être certaines ou certains d’entre eux », s’est quant à lui réjoui Patrick Appéré, adjoint au maire de Brest en charge des sports, et vice-président du Campus sport Bretagne.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.