Déplacements

Un bus électrique en expérimentation

Mis en ligne le

Depuis ce matin, 1er décembre, et jusqu’au 15 décembre, Brest métropole et Keolis mettent à l’essai un bus électrique sur la ligne 13, de Plouzané au Fort Montbarey.

D’aujourd’hui, 1er décembre, au 15 décembre, les voyageurs de la ligne 13 du réseau Bibus emprunteront le Bluebus, bus électrique du groupe Bolloré. « Légalement, les collectivités de plus de 250 000 habitants auront pour obligation d’acheter 50 % de leur parc roulant en électrique, et 100 % en 2025, indique Alain Masson, vice-président de Brest métropole en charge des déplacements. Bien que non concernée par cette directive, la métropole a choisi d’emprunter cette voie. » 

200 kilomètres d'autonomie

Le Bluebus, conçu et fabriqué avec des batteries françaises du côté de Quimper, et justifiant d’une autonomie de 200 kilomètres en une seule charge, embarque jusqu’à 100 personnes. « Ses batteries sont recyclables à 95 % », assure Christian Studer, responsable commercial chez Bolloré.


« Un tel bus coûte environ 550 000 euros, batteries et bornes de rechargement comprises, contre 250 000 euros environ pour un bus au gasoil, consommant par ailleurs 35 litres au 100 kilomètres, analyse David Roulleaux, directeur d’exploitation chez Keolis. En une quinzaine d’années d’utilisation, et à peu de choses près, les deux systèmes s’équilibrent, tandis que les impacts sonores et environnementaux plaident évidemment pour l’électrique. »

100 % électrique en 2025

Un calcul qui pourrait bien s’avérer séduisant pour Brest métropole, engagée dans un plan climat énergie ambitieux, et qui envisage, à l’horizon 2025, de passer au 100 % électrique la centaine de bus qui compose sa flotte. 


Des essais de bus électriques d’autres marques (Alstom, notamment) devraient encore se dérouler dans les mois à venir. Un premier appel d’offres pourrait quant à lui avoir lieu en 2019.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.