Urbanisme

Renouvellement urbain : les petits "Yannick" ont leur mot à dire !

Mis en ligne le

Dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain, les habitants de Recouvrance ont exprimé leurs attentes. Ces dernières semaines, l’avis des enfants a été sollicité. Et des idées pour leur quartier, ils en ont !

Quatre fillettes et deux adultes penchés sur une carte posée sur une table, les fillettes montrant la carte du doigt - , .JPG 286Ko () Marie-Pierre Creff, adjointe au maire en charge du quartier de recouvrance et Mathieu Lavie, chargé de développement à la mairie de quartier des Quatre-Moulins, en compagnie d'élèves de l'école élémentaire Vauban.
© chall

A priori, demander leur avis aux enfants du CP au CM2, sur ce qu’ils pensent de leur quartier aurait pu passer pour une démarche secondaire. 

Or, après plusieurs séances auprès d’une centaine d’enfants, Marie-Pierre Creff, adjointe au maire de Brest en charge du Quartier des Quatre Moulins, constate une réelle appétence sur le sujet : « Non seulement les enfants arrivent à se repérer sur la carte des adultes mais ils connaissent bien les équipements de leur quartier. Les Capucins ou le Mac Orlan sont bien identifiés par exemple. »

Participation active 

Mathieu Lavie, chargé de développement à la mairie de quartier des quatre moulins, anime ces rencontres sur le temps d’activité périscolaire. 
A l’école Vauban, un groupe d’une dizaine d’élèves se pressent au-dessus d’une carte en sa compagnie. Plutôt que de faire du sport dans la cour, ils ont préféré venir parler de leur quotidien . « Ce sont des volontaires, s’enthousiasme Ophélie Girard, responsable de site périscolaire. Et ils sont vraiment contents qu’on les écoute. »
Mathieu Lavie leur pose trois questions : Où vous allez ? Vous y faites quoi ? et quels sont les manques ? « Les réponses montrent une bonne connaissance des enfants de leur environnement, souligne Marie-Pierre Creff. Cela nous permet de comprendre les usages. Ils vont tous aux Capucins, non seulement pour les sports de glisse mais aussi pour consulter les livres à la médiathèque. C’est un espace dont ils se sont vite emparés ! Les jardins de Jegaden, des explorateurs, du 2e Dépôt et de kerbonne, sont souvent fréquentés en famille ou entre amis. »

Synthèse aux urbanistes

Par exemple, les 9-12 ans expriment un besoin de jeux de leur âge, que soient dans les parcs ou à la piscine. Ils réclament aussi un lieu où parents, grands frères, sœurs et petits trouveraient leur place ensemble. 

Une synthèse de ces discussions sera transmise aux urbanistes en charge de l’opération de renouvellement urbain de Recouvrance, « à leur demande », se réjouit Mathieu Lavie. « Si nous ne pouvons pas nous engager auprès des enfants à ce que leurs idées soient prises en compte, nous pouvons en tout cas leur assurer qu’elles figureront auprès de celles des adultes dans le dossier NPNRU ».  

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.