Développement durable

Port de Brest : un accord pour améliorer la qualité des eaux

Mis en ligne le

Trois millions d’euros sont mobilisés dans un accord de programmation de travaux, en vue d’améliorer la qualité des eaux du port de Brest. Une démarche de progrès commune fixée sur deux ans.

Brest métropole, la CCIMBO (gestionnaire du port de commerce et de la réparation navale), l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, Naval Group (ex-DCNS)  et la Région (propriétaire du port), ont signé un accord de programmation engageant chacune des parties dans des travaux importants visant à améliorer la qualité des eaux du port de Brest. Un audit environnemental a ainsi été mené qui a permis d’orienter les décisions pour les deux années à venir.
Afin de diminuer l'impact des activités portuaires , le port de Brest doit être au centre d’efforts partagés.

Une nouvelle aire de carénage au Moulin Blanc

Brest métropole s’engage à restructurer l’aire de carénage du Moulin Blanc et à la doubler d’une seconde aire (280 000€). Naval Group fera l’acquisition d’un débourbeur-séparateur d’hydrocarbures complémentaires (200 000€). La Région, coordinatrice du programme, apporte sa contribution sur le volet biodiversité, en intégrant des micro-habitats, type « bio-huttes »  dans les quais du futur polder. 
La CCIMBO, qui engage 1,6 M€, poursuit des travaux entamés depuis 2013. Le retraitement des eaux de ruissellement au niveau des ateliers est déjà engagé. Il est prévu la réfection des quais 6e sud et est, jusqu’à mi-2018, notamment pour filtrer les matières premières organiques issues des produits agricoles qui y transitent.
Côté réparation navale, il est prévu de traiter des eaux de quais et d’améliorer les effluents des formes de radoub 2 et 3. D’importants travaux sur le réseau d’assainissement avaient été effectués lors de la venue du paquebot Norwegian Epic en 2015.




Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.