Sport

Open de tennis Brest Arena : service, volée, solidarité !

Mis en ligne le

La 4e édition de l’Open de tennis de Brest se tiendra du 22 au 28 octobre, à Brest Arena. Fort de sa volonté de lancer la nouvelle génération de tennismen, l’événement affirme par ailleurs, cette année, sa dimension solidaire.

, .JPG 102Ko () Nicolas Escudé, directeur de l'Open de tennis de Brest, a lancé l'opération Balles jaunes en compagnie de Patrick Appéré, adjoint au maire de Brest en charge des sports, et des différents partenaires du tournoi.
© Damien Goret

« C’est toujours important, selon moi, qu’un événement sportif serve de levier à des actions de solidarité. Le sport, de manière générale, véhicule des valeurs nobles, alors autant qu’il joue aussi un rôle solidaire. »
Directeur du tournoi de tennis de Brest, dont la 4e édition se tiendra à Brest Arena du 22 au 28 octobre, Nicolas Escudé s’est réjoui du partenariat qui, cette année, liera l’événement aux associations que sont la fondation Dana, œuvrant pour les enfants en difficulté sur le territoire breton, et le fonds de dotation Innoveo, du CHRU de Brest. « On lance ainsi, à leur profit, une opération Balles jaunes, en lien avec Guyot environnement, qui valorisera à hauteur de un euro chacune des balles jaunes usagées que déposera le public. »
Des urnes seront ainsi mises à disposition du public en différents endroits du territoire, dans les sept bureaux d'accueil de Brest métropole habitat, partenaire historique du tournoi, ou dans les magasins Intersport de Kergaradec et du Relecq-Kerhuon, notamment. L'équipe de l'Open de Brest sera également présente le 15 septembre à la galerie du Phare de l'Europe, pour remettre une invitation au tournoi aux personnes déposant une balle dans l'urne.

L’antichambre des talents

D’un point de vue sportif, l’Open de tennis de Brest compte « faire au moins aussi bien que l’an passé». A savoir servir d’antichambre à la nouvelle génération talentueuse du tennis mondial. « Il faudra bien se souvenir, par exemple, que l’un des deux finalistes de l’an dernier, le Grec Tsitsipàs, est aujourd’hui 15e mondial, pointe Nicolas Escudé. Brest lui a, quelque part, servi de rampe de lancement. »
Des joueurs du Top 100 sont encore attendus cette année et, toujours selon le directeur du tournoi, «on ne se privera pas d’attirer des joueurs du Top 50, voire du Top 25, si on en a la possibilité ». Affaire à suivre, donc. Les inscriptions à l’Open brestois seront closes tout début octobre.
Le public, quant à lui, peut déjà cocher les dates du 22 au 28 octobre sur son agenda : l’Open de tennis de Brest poursuit sur sa lancée, dans l’idée de toujours proposer des tarifs (très) accessibles, afin d’offrir le tennis de haut niveau au plus grand nombre !

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.