Enseignement, Culture

Nouveau à l’UBO : la licence arts abat les barrières

Mis en ligne le

Une licence Arts à Brest : l’université de Bretagne occidentale en rêvait depuis 2013. C’est chose faite grâce à la mobilisation de la métropole et du tissu culturel brestois. 70 étudiants constituent cette première promotion.

Signature de la convention liant les partenaires fondateurs de la licence arts de l'université de Bretagne occidentale. - , .JPG 2.1Mo () Signature de la convention liant les partenaires fondateurs de la licence arts de l'université de Bretagne occidentale.
© Chall

Innovante, originale, coopérative… Les qualificatifs ne manquaient pas au lancement de la nouvelle licence Arts de l’UBO le 14 septembre.
« Cette nouvelle licence témoigne de l’énergie d’une ville qui ne peut qu’inventer si elle veut exister, a présenté, un brin ému, Matthieu Gallou, directeur de l’UBO.  Son format veut abattre des barrières, à commencer par les cloisons entre les disciplines et l’hyper-spécialisation. »

Un solide socle de connaissances

Généraliste, cette licence en arts repose à 50% sur la pratique artistique et 50% sur une formation généraliste, faisant dialoguer les disciplines comme la philosophie, la sociologie, l’histoire, le droit et les sciences. « C’est un état d’esprit qui pourrait inspirer d’autres diplômes universitaires », a souligné Matthieu Gallou.
Munis d’un solide bagage, les 70 étudiants de la première promotion pourront ensuite poursuivre en école d’arts ou dans une filière culturelle.

Partenariat du tissu culturel

Cette formation singulière est portée par l’UBO bien entendu, mais aussi l’école des Beaux-Arts pour les arts plastiques, le conservatoire à rayonnement régional pour le théâtre, la musique et la danse, l’école du cirque Dédale pour les arts circassiens et l’association Ty Films pour le cinéma.

Des workshops seront organisés avec les artistes en résidence à Brest, que ce soit au Quartz, à la Maison du théâtre, au Mac Orlan, la Carène, le Fourneau sans oublier le centre d’art contemporain Passerelle.

200 000€ sont investis par l’UBO dans cette licence, qui se joint à cinq nouveaux masters en cette rentrée.

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.