Déplacements

Mue réussie pour l’avenue Clémenceau

Mis en ligne le

Après quelque neuf mois de travaux, l’avenue Clémenceau a réussi sa mue. Deux giratoires ont remplacé les anciens feux, et la circulation s’en retrouve fluidifiée.

 Avec 16 000 voitures par jour, et 300 bus qui y passent, l’avenue Clémenceau compte parmi les voies les plus empruntées de Brest, explique Jean-Luc Polard, vice-président de Brest métropole en charge des services à la population. Y mener de tels travaux avait un réel intérêt. »
Désormais entièrement rouverte à la circulation, l’avenue Clémenceau montre presque un nouveau visage : celui d’un axe où la circulation a été grandement fluidifiée, du fait, par exemple, du grand giratoire Clémenceau/Château qui permet des mouvements de voitures impossibles auparavant. Même la desserte de la gare s’en retrouve améliorée.

Des réseaux renouvelés

Réaménagement des cheminements piétons, reprise des structures de chaussée, création de plateaux ralentisseurs, de deux giratoires aux carrefours Clémenceau/Gambetta et Clémenceau/Château, et de couloirs de bus dans les deux sens de circulation : les travaux ont été d’importance sur l’une des principales entrées de ville brestoises.
Pour autant, le chantier a été mené de telle façon que la circulation y a été maintenue durant les neuf mois d’intervention des équipes de Brest métropole, d’Eau du Ponant ou d’Enedis, qui en ont profité pour renouveler différents réseaux souterrains.

Le secteur Siam en zone 30

Si quelques feux de circulation demeurent, au niveau du giratoire Clémenceau/Château, ils n’ont d’autre utilité que de laisser la priorité absolue à la circulation des bus, dans une forme de gestion intelligente du trafic.

L’axe entier a par ailleurs été placé en zone 30. Laquelle concerne désormais la totalité de l’hyper centre, côté Siam. « Une demande qui émanait aussi des commerçants du secteur, et du conseil consultatif de quartier, et qui, en soit, ne change pas grand-chose, a appuyé Jean-Luc Polard, puisqu’il a été constaté que c’est l’allure à laquelle roulent la plupart des voitures dans le secteur. »Bénéfices en termes de sécurité, y compris pour les piétons et les cyclistes, bénéfices en termes de circulation : le chantier (d’un montant de 780 000 euros, pour la partie Brest métropole) devrait permettre de désengorger cet axe très emprunté. Quelques travaux de finition restent à réaliser. Ils se feront après le 14 juillet, sous circulation.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.