Santé

Moi ? Sans tabac !

Mis en ligne le

Pour la deuxième année consécutive, l’agence régionale de santé (ARS) Bretagne et ses partenaires, dont la ville de Brest, se mobilisent et participent au mois sans tabac. Les volontaires ont tout le mois de novembre pour tenter de relever le défi !

, .JPG 2.2Mo () C'est parti pour un mois sans tabac, soutenu par la ville de Brest ! Les volontaires ont désormais tout le mois de novembre pour tenter de relever le défi auquel ils se sont inscrits.
© DGoret

Ils ont été nombreux, les volontaires, à franchir les portes de la fan zone du mois sans tabac, installée place de la Liberté, le 31 octobre à Brest. Au programme : un grand chapiteau où les attendaient nutritionnistes, tabacologues et autres professionnels de santé, tous présents pour lancer le #moisanstabac, une grande campagne nationale. 

L’engagement de la ville

« Nous sommes là dans un événement à la fois ludique et interactif, précise Marie-Pierre Creff, adjointe au maire de Brest en charge de la santé. Il représente de manière concrète l’engagement de la ville de Brest dans la santé. Laquelle peut effectivement compter sur une politique volontariste qui vise à réduire les inégalités sociales en la matière. »

Porté par l’ARS Bretagne, en partenariat avec l’Etat, la caisse d’allocations familiales et Santé publique France, l’événement est effectivement soutenu par la ville de Brest, qui se charge notamment de toute la partie logistique.

Dès leur inscription sur le site internet www.tabac-info-service.fr, les participants peuvent rejoindre une des 16 équipes thématiques définissant avec humour les habitudes de vie (fêtard ou pantouflard…), les aides à l’arrêt utilisées (patch, coach…) ou choisir leur équipe régionale Les Bretons #MoisSansTabac.
Il leur est également possible de créer et d’animer leur propre groupe en famille, entre amis ou au sein d’une entreprise...

Reste désormais aux participants inscrits, de manière individuelle ou en équipe à tenir le cap : ne pas toucher au tabac durant 30 jours.

Une durée qui ne doit évidemment rien au hasard, puisqu’il est désormais établi que 30 jours sans tabac, c'est multiplier par cinq ses chances d’arrêter de fumer !

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.