Culture

Les Eclaireurs à Dialogues : cet été, cogitons !

Mis en ligne le

La librairie Dialogues reprogramme ses rendez-vous estivaux des Eclaireurs, chaque vendredi à 18h, du 6 juillet au 31 août. Une belle occasion d’en apprendre davantage avec des auteurs à la pointe de leur sujet.

« C’est un vrai enjeu que d’offrir la possibilité au public d’aller plus loin dans sa réflexion, de se saisir de sujets sur des temps longs, souligne Charles Kermarec, capitaine de la librairie. Nous avons invité des auteurs qui ont envie de partager leurs connaissances. »

Néandertal, océans, féminisme, antarctique... 

Le public de juillet aura à cœur de redécouvrir un homme de Neandertal loin du néant comme il fut longtemps présenté, avec la commissaire de l’exposition au Musée de l’Homme Marylène Patou-Mathis (6 juillet). Il sera captivé par le dialogue aux horizons infinis de deux passionnés d’océans qui s'admirent mutuellement,, Michel Serres (passé par l’école navale brestoise) et Thomas Coville (13 juillet, qui achevé son tour du monde solo à Brest).
Il pourra s’enquérir des combats du féminisme du 21e siècle, avec Les Glorieuses de Rebecca Amsellem (20 juillet) et finir le mois avec l’océanographe brestois Paul Tréguer, fondateur de l’Institut universitaire européen de la mer, qui relatera les campagnes menées en Antarctique. 

Medias, entraide, autisme et algorithmes

Août débutera par la venue de l’inénarrable Edwy Plenel évoquant la valeur de l’information à l’heure des fakenews (3 août). Il fera la part belle à la solidarité avec l’ingénieur agronome Gauthier Chapelle, qui secoue la maxime de la loi du plus fort pour parler de l’Entraide. Hugo Horiot comédien autiste Asperger, met le doigt sur les méconnaissances de cet atypisme, mal appréhendé en France (17 août) tandis que Ludivine Bantigny donne la parole à toutes les parties prenantes dans "Mai 68, De Grands soirs en petits matins" (24 août). Fin de saison avec Gilles Dowek et « Le Temps des algorithmes » pour une passionnante réflexion sur ces outils sophistiqués qui modèlent nos sociétés. 

« En été, il n’y a pas de raison que la vie culturelle s’arrête. C’est une période où les Brestois et les visiteurs ont du temps pour réfléchir, se nourrir culturellement, prendre du recul. » Le succès de la première édition donne raison à Charles Kermarec : en 2017, les Eclaireurs ont attiré entre 100 et 400 personnes chaque vendredi. Les conférences sont retransmises sur écrans géant à l’étage. Elles sont ensuite visibles sur la chaîne Youtube de la librairie. 

Rendez-vous donc chaque vendredi à 18h à la librairie Dialogue dès le 6 juillet.

Un catalogue du programme des Eclaireurs sera disponible fin juin, rassemblant les livres des auteurs, des propositions de lectures sur leurs thématiques et des préconisations des auteurs eux-mêmes, histoire de finir de s'instruire confortablement installé sur la plage. 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.