Economie, entreprises, International

Le Campus mondial de la mer lève l’ancre : cap sur la croissance bleue !

Mis en ligne le

Le Campus mondial de la mer a exposé sa feuille de route ce jeudi 22 mars, lors de sa première assemblée générale. Point de ralliement de la communauté scientifique, entrepreneuriale et industrielle de la pointe bretonne, il entend exister à l’international par rayonnement des savoirs et technologies développés à Brest.

L’écosystème maritime breton et des institutions nationales ont répondu présent à ce lever de pavillon du Campus mondial de la mer, organisé à l’IMT Atlantique Brest. « Il porte les ambitions légitimes de Brest*, il donne envie, il met la barre haut et est fédérateur », a défini le vice-président de Brest métropole Michel Gourtay, en charge de l’économie.
Voilà « un outil qui donne confiance pour initier des partenariats. Il appelle aussi au partage, dans le but d’amplifier la dynamique du territoire breton », a complété Martin Meyrier, conseiller régional en charge de la mer.

Faire émerger des synergies nouvelles

Le Campus mondial de la mer va donc, pour favoriser ces interactions et cette émulation, offrir des services,  lancer un « center for ocean innovation and sustainability »,Le Cfoi est chargé de cartographier les équipements de recherche locaux pour les mettre à disposition de projets collectifs. 

Partager les savoirs

« Il existe des outils de développement de projets, comme le Pôle Mer Bretagne, a souligné Vincent Kerbaol, dirigeant de CLS Brest. Avec le Campus, nous allons apprendre à travailler en amont pour insuffler de nouvelles idées. » Le conseil de gouvernance mêlant entreprises et institutions ne peut qu’encourager cette fertilisation des savoirs. Pour le public, le futur Pôle des excellences maritimes aux Capucins donnera à voir les avancées, sans oublier le futur Oceanolab d’Océanopolis. 

Faire connaitre le potentiel breton

Formation continue**, accueil d’événements internationaux liés à la mer (Assises de l’éonomie de Mer, Sea tech Week, Ocean Hackhaton, Journées européennes des océans…) et aussi, promotion du savoir-faire. Et là le Campus se pose dans le bon « timing », selon Claire Jolly, responsable politique et Innovation à l’OCDE : « Les réseaux d’innovation mondiaux avec qui nous discutons n’ont pas plus de 4-5 ans, vous arrivez à point nommé. Les projections indiquent que d’ici à 2030, la valeur ajoutée des activités maritimes va doubler dans le monde… Vous attirez de plus en plus d’experts internationaux à Brest et c’est encourageant pour les acteurs du territoire, Parlez davantage de ce que vous faites car Brest, et plus largement la Bretagne, a de belles perspectives internationales dans le domaine de la mer. »  Le Campus de la mer a désormais largué les amarres pour porter cette excellence maritime ) travers le monde.

 

* 45 000 emplois maritimes sur les territoires de Brest, Morlaix et Quimper dont une forte concentration à Brest (source : Adeupa/CCIMBO).

** Les enjeux environnementaux de la croissance bleue, du 11 au 15 juin, à Brest

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.