Culture, Loisirs

Le beau roman des Jeudis du port !

Mis en ligne le

Véritable patrimoine immatériel de la ville de Brest, les Jeudis du port fêtent, cette année, leur 30e édition ! Quatre grandes soirées (29 juillet, 2, 9 et 16 août) gratuites pour rire, s’émouvoir et danser au détour de nombreux spectacles et en compagnie d’artistes de renom, parmi lesquels Michel Fugain.

Les jeudis 26 juillet, 2, 9 et 16 août, la bonne humeur, l’art et le frisson donnent rendez-vous au grand public au niveau du port de commerce, à Brest, pour une programmation riche, construite par la ville de Brest, en partenariat avec Quai ouest musiques et le centre national des arts de la rue le Fourneau. Concerts, spectacles jeunes publics, arts de la rue et visuels : personne ne sera oublié, et surtout pas le public à mobilité réduite, puisque les Jeudis s’adaptent encore un peu plus à leur accueil via de nombreux aménagements (boucles magnétiques, bornes sonores…).

  • Jeudi 26 juillet : une soirée sous le signe des artistes sensibles, avec Flor del Fango ou Gaël Faure. Côté danse, l’orchestre Les Vedettes débarquera en Renault Fuego, pour un bal kitsch à souhait, et ringard juste ce qu’il faut. Les arts de la rue, eux, assèneront une première salve de spectacles qui devraient marquer les esprits, avec la compagnie Kiaï, ses trampolines et son mât chinois. Le jeune public, lui, plongera avec Gigot bitume, dans une visite patrimoniale un brin décalée, proposée lors des trois premiers jeudis.
  • Jeudi 2 août : les arts visuels se taillent une belle place en haut de l’affiche : du light painting au menu, mais également un retour dans les années 80, avec le jeu RGB racers, projeté sur les façades. L’espace public s’animera autour du Cinématophone, un spectacle inouï déjà créé en 1994, mené par des automates affublés de haut-parleurs géants. Les Brestois de Monarq ou le voyageur Moh ! Kouyaté s’occuperont de l’ambiance musicale.
  • Jeudi 9 août : marionnettes et contes pour les enfants, avec la compagnie Singe Diesel et son beau spectacle Kazu. Grosse et belle scénographie ensuite, avec le Cirque Rouages, où funambules et trapézistes voisineront avec une chanteuse et un contrebassiste. The Craftmen club ou les anciens des Hurlements d’Léo, eux, prendront d’assaut la scène Grand Large.
  • Jeudi 16 août : Les arts de la rue remettront une couche d’explosivité, avec deux compagnies anglaises qui virevoltent dans un décor fait de blocs de béton. Côté musique, le grand Michel Fugain devrait rassembler tous les publics, et les Wampas, eux, donneront un concert assez novateur. Accompagnés sur scène par trois chantsigneuses, ils chanteront leurs grands succès, adaptés en langue des signes.

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.