Vivre ensemble, Citoyenneté

L’accueil de l’hôtel de ville change de visage

Mis en ligne le

Débutée fin septembre, dans un souci d’amélioration de l’accueil des usagers de l’hôtel de ville, la réflexion autour du réaménagement du hall d’accueil a franchi une nouvelle étape.

« Nous sommes dans un hall d’accueil qui n’a pas évolué depuis 2005, précise Bernadette Abiven, adjointe au maire de Brest. Il y avait donc nécessité à le faire évoluer, afin de mieux coller aux attentes actuelles du public. » C’est en partant de ce postulat que la décision de repenser l’accueil physique des personnes a été prise, et qu’une première phase, dédiée à l’observation des usages, a d’abord été réalisée.

Matériaux bruts et expérimentation

Depuis le 30 janvier, la démarche est entrée dans une nouvelle phase puisque, riche des enseignements retirés lors de la précédente étape, et avec la collaboration des usagers interrogés sur leurs habitudes ou les évolutions qu’ils apprécieraient, le hall d’accueil a été considérablement remodelé. A commencer par le mobilier, actuellement à l'état de prototype.

Réalisé dans des matériaux bruts par les agents des services de la collectivité, il doit servir à expérimenter le nouveau visage du hall d’accueil, et pourra être déplacé, si les besoins le nécessitent. « Nous sommes réellement dans une phase d’expérimentation, insiste Frédéric Bergot, qui pilote l’action. Ce qui signifie que l’on pourra être amené à bouger les choses, si nous nous apercevons de dysfonctionnements, ou si les usagers en font la demande. » Parce que là également réside l’originalité du projet, réellement construit avec le public, qui est d’ailleurs invité à contribuer à la réussite de cette transformation. Une boîte à idées est située dans le hall, tandis que les agents d’accueil peuvent également recueillir les suggestions, et qu’une adresse mail est aussi disponible (contact@mairie-brest.fr).

Les changements sont nombreux, et offrent un visage résolument nouveau au hall d'accueil :

  • Nouvelle gestion informatique des files d'attente, via des écrans ; 
  • installation d'une zone de permanence et de réunion dès l'entrée ;
  • renforcement de la place du numérique, avec un recentrage des points d'accès publics à Internet;
  • guichets d'accueil repensés, pour assurer plus de confidentialité...

Un bilan en octobre

Estimée à 25 000 euros, cette phase d’expérimentation, en partie conduite par un cabinet de designers professionnels, doit durer jusqu’en octobre prochain, date à laquelle un bilan sera effectué. D’ici là donc, l’aménagement spatial ou les manières d’accueillir le public pourront encore évoluer. A noter que l’aspect sécurité est également au cœur de la démarche, et que le public peut, par exemple, avoir à présenter sacs à dos ou sacs à main aux agents de sécurité présents dès l’entrée.
 
 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.