Santé

La prévention des facteurs de risque à la loupe

Mis en ligne le

Top départ pour une nouvelle saison des Lundis de la santé dès ce 24 septembre. Avec une ambition qui se poursuivra tout au long de l’année : donner la priorité à la prévention.

Une femme et deux hommes en blouse blanche côte à côte, assis à une table.  - , .JPG 1.6Mo () Dès ce lundi 24 septembre, les Lundis de la santé reviennent. Isabelle Melscoët, adjointe au maire de Brest en charge de la santé (à gauche sur la photo), en a présenté le programme, aux côtés des Pr Timsit (au centre) et Mansourati, qui interviendront pour ce premier Lundi de la saison.

Ce lundi soir, à 18 heures, le premier Lundi de la santé de cette nouvelle saison s’ouvre sur une large thématique : celle des facteurs de risques vasculaires et sur les bons réflexes à adopter pour les minimiser.

Diminuer le risque

A la tribune, les Pr Jacques Mansourati, Serge Timsit, et Yannick Le Meur. Ces trois praticiens du CHRU, respectivement spécialistes du cœur, du cerveau et du rein, viendront évoquer les maladies touchant fréquemment ces organes, mais aussi les facteurs de risques qui peuvent accélérer la survenue d’une pathologie. « Mais si ces facteur de risques sont corrigés, on diminue évidemment le risque de voir la pathologie survenir », explique ainsi le Pr Timsit.

De l’AVC à Alzheimer

Ces facteurs de risques, chacun les connaît, sans forcément s’en soucier. « Il y a une part de génétique. Mais aussi des facteurs de risques comme l’hypertension artérielle, le tabac et l’alcool, le cholestérol, l’obésité, le stress, une alimentation peu équilibrée, ou encore la sédentarité ». 
Des comportements et des (mauvaises) habitudes sur lesquels il est souvent possible d’agir, pour réduire le risque de survenue de la maladie. CQFD ! Pour le seul exemple de l’accident cardiovasculaire, agir sur ces facteurs de risques pourrait ainsi permettre de voir diminuer le nombre de nouveaux cas (140 000 chaque année en France). « Et une personne qui a fait un AVC présente un plus fort facteur de risques de déclencher un Alzheimer », précise Serge Timsit.

La prévention d’abord

« Pour cette nouvelle saison des Lundis, nous avons souhaité orienter les débats sur la prévention primaire », souligne Isabelle Melscoët, adjointe au maire de Brest en charge de la santé. Une volonté partagée par les trois organisateurs du rendez-vous : l’UBO, la faculté de médecine et la ville de Brest. 
Le 15 octobre, il sera ainsi question des facteurs de risques du diabète, avant que le Lundi 26 novembre ne fasse un focus sur le Sida, en évoquant notamment la nécessaire prévention ! Il sera ensuite question de la “Crise d’ado, du normal au pathologique”, le 17 décembre, puis de la santé de l’oreille, le 28 janvier. 

Facteurs de risques vasculaires : cœur, cerveau et rein. Ce lundi 24 septembre de 18 h 30 à 20 heures. Faculté de droit, 12 rue de Kergoat à Brest. Entrée libre.

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.