Economie, entreprises

Fortuneo à Brest : le « vaisseau numérique » du Crédit mutuel Arkéa

Mis en ligne le

Enraciné. En inaugurant à Brest, ce 25 janvier 2018, le nouveau siège du « vaisseau numérique » Fortuneo, le capitaine du Crédit mutuel Arkéa, Jean-Pierre Denis, a réaffirmé haut et fort le cap de l’autonomie. Avec l’appui « à 100% voire plus » du président de Brest métropole, François Cuillandre.

Conçu par le groupe Barraine immobilier dans la zone désormais saturée de Prat Pip (près de l'aéroport à Guipavas), le bâtiment Glazeo fait son effet. Tout en transparence, il a été pensé pour anticiper les normes futures de la construction : haute qualité environnementale, Bepos (énergie positive), associé à 900 m2 de panneaux solaires. 

300 salariés 

L’intérieur, feutré, aux couleurs tendances nordiques, n’a rien à envier aux immeubles dernières générations des autres métropoles. Conçu en open space mais avec une cinquantaine de petites cellules pour les réunions, il se veut un « laboratoire à idées » favorisant à la fois la productivité, le bien-être (salles de sport, de relaxation, hors temps de travail) et le développement de nouvelles solutions web pour le compte du Crédit mutuel Arkéa. 300 salariés ont intégré les locaux le 16 décembre 2017, gérant 670 000 clients en France, Belgique, Suisse et Luxembourg.

Un résultat net record

Avec le rachat de Keytrade en 2016, Fortunéo a franchi un cap, entrant dans le trio national des purs players de la bancassurance.

Fort de ce positionnement, fort aussi du record « pulvérisé » de 400 millions d’euros de résultat net du CM Arkéa en 2017 (+100M€ vs 2013), son président, Jean-Pierre Denis, en fidèle soutien du Stade brestois 29, a taclé la gouvernance centralisatrice avec laquelle il mène un bras de fer depuis plusieurs mois : « Quand on paie 220 M€ d’impôts sur les sociétés à l’Etat, on a le droit d’entreprendre librement, sans recevoir de leçon de la part de cénacles parisiens et ça suffit à clore le débat. » 

Maintien des centres de décisions

 « Cet investissement montre que l’on peut continuer à innover dans le respect des valeurs coopératives et de ses racines, a souligné le président François Cuillandre, président de Brest métropole en saluant son développement dans les fintech. Maintenir les centres de décisions à la pointe de la Bretagne reste la condition non seulement de la préservation de l’emploi mais aussi de la conservation des leviers de développement. Cela fait partie de notre ambition collective dans le cadre de la stratégie métropolitaine de développement économique. »

Avec plus du quart de ses troupes - 2500 salariés - rassemblé à la pointe de la Bretagne, l'entreprise se classe deuxième employeur privé de la métropole, sans compter les emplois indirects. 

Avis des caisses locales

Le prochain épisode de la scission qui se profile entre le CM Arkea et sa confédération se jouera dans les quelques semaines. « Nos caisses locales, qui sont nos actionnaires, pourront ainsi choisir librement l’orientation qu’elles souhaitent donner à leur avenir : l’intégration ou l’émancipation. »

A Brest, qui compte parmi les plus beaux fleurons du groupe (Fortuneo, Suravenir, Financo, Arkea assistance…), le soutien est total.

 

Fortuneo :

  • 5 600 m2 de surface, dont un patio central
  • 300 salariés
  • 670 000 clients en France, Belgique, Suisse et Luxembourg
  • 25,5 milliards d'euros d'encours

 

 

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.