Nature, écologie

Entrepreneuriat social. L’exemple philippin inspire Fil&Fab à Brest

Mis en ligne le

La startup Fil&Fab, actuellement hébergée à l’incubateur de l’Ensta Bretagne, revient d’un séjour de travail aux Philippines. Bilan : en matière d’entrepreneuriat social, ce pays de 100 millions d’habitants n’a rien à envier à la France.

développement durable startup recyclage nature - , .JPG 111Ko () Théo Desprez a notamment présenté son projet dans les écoles où les enfants sont sensibilisés très tôt au réemploi des déchets.
© Handybox

Fil&Fab s’évertue depuis deux ans à monter une filière de recyclage des filets de pêche, lesquels, transformés en plaques, peuvent être réutilisés pour d’autres projets.  « Cette idée a germé quand j’ai entendu parler d’un tel dispositif existant aux Philippines, commente Théo Desprez, co-fondateur de Fil&Fab avec Thibault Uguen. Alors quand j’ai parlé de mon projet sur place, ils étaient ravis d’être cités en exemple. »

La solidarité économique comme modèle

Pendant sept jours, Théo Desprez y a découvert une économie basée sur l’entrepreneuriat social à un stade particulièrement avancé. Grâce à l’association Live for Good, auprès de laquelle il a gagné un bel un appel à projet (10 000€, un accompagnement ciblé et un séjour aux Philippines), il est allé avec quatre autres startups, à la rencontre de l’ONG Gawa Kalinga, créé par Tony Meloto, un ancien cadre dirigeant de Procter&Gamble. Celle-ci a pour objectif d’éradiquer la pauvreté d’ici à 2024 à travers l’entrepreneuriat solidaire et les plateformes d'incubation d'entreprises sociales. 

Un état d'esprit

« Les communautés sont très bien organisées, avec un référencement des ressources précis, des actions ciblées qui ne laissent personne de côté. J’y ai découvert une philosophie, une culture, différentes d’ici et dont on pourrait s’inspirer. Tout le monde peut être utile à son échelle. La collecte, par exemple, est sociale et collective. Les enfants sont sensibilisés dès le plus jeune âge. » 

De retour en France, le jeune entrepreneur entend diffuser cet état d’esprit, dans lequel social et business sont compatibles.
Boosté par cette expérience, Fil&Fab fait actuellement évoluer son projet vers la conception de plaques plus grandes et est en contact avec des ports français pour obtenir la ressource. Elle est actuellement hébergée à l'incubateur de l'Ensta Bretagne, participant aux projets étudiants. Un comité composé des partenaires de l'école d'ingénieurs de Brest suit l'évolution du projet.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.