Culture

« Donvor » ou le récit des grands fonds du « Teatr Piba »

Mis en ligne le

Désireux de partager leurs connaissances avec le public, deux chercheurs en sources hydrothermales d’Ifremer ont fait appel à la compagnie du Teatr Piba pour créer une fiction radiophonique bilingue. Une aventure abyssale.

L'équipe du Teatr Piba a tenu un journal de bord, vidéo et sonore, de cette aventure à la fois artistique et scientifique qui a pour but de protéger les richesses des grands fonds marins. - , .JPG 1.0Mo () L'équipe du Teatr Piba a tenu un journal de bord, vidéo et sonore, de cette aventure à la fois artistique et scientifique qui a pour but de protéger les richesses des grands fonds marins.
© DR

« Le temps est compté. Ces sources hydrothermales intéressent  les industriels car elles sont riches en sulfures par exemple, explique Thomas Cloarec, directeur artistique de la compagnie Teatr Piba. Les scientifiques estiment disposer d’une quinzaine d’années pour convaincre le grand public que les interactions des grands fonds méritent d’être préservées. » Merveilleux écosystèmes, ces sources des grandes profondeurs fournissent des explications sur l'origine de la vie.

Le chimiste Pierre-Marie Sarradin  et la biologiste Jozée Sarrasin, chercheurs d'Ifremer, ont choisi la troupe brestoise du Teatr Piba, constituée d’un noyau dur de cinq personnes, pour faire découvrir ce monde de l'ombre. « Le Teatr Piba est d'abord investi dans le champs de la création théâtrale, poursuit Thomas Cloarec. Depuis maintenant deux ans, nous menons également des chantiers de créations théâtrales radiophoniques. »

Exploration poétique

« Le dernier enregistrement s’est fait avec le public du Petit théâtre du Quartz en février, dans les conditions du direct, poursuit Thomas Cloarec. Pour rendre compte de notre création à la radio, il nous faut inventer des procédés d’écritures et d’innovations sonores. »

C’est pourquoi, tout logiquement, ces comédiens ont accepté d’aller explorer les grands fonds avec les chercheurs pour en extraire à la fois une matière rédactionnelle et audio, baptisée Donvor ~ Deep Thoughts (le large, les grands fonds en breton et pensées profondes en anglais). « Pierre-Marie et Jozée souhaitent sortir du langage scientifique pour exprimer, auprès du public, l’importance des sources hydrothermales pour l’équilibre environnemental. Il voudrait le transposer en langage poétique. »

A bord du Pourquoi Pas ?

Pour chercher l’inspiration, le Teatr Piba a d’abord pratiqué l’immersion. Direction Les Açores à bord du Pourquoi Pas ? pour sept jours de prise de contact et de reconnaissance, en mai dernier. Puis trois semaines en juillet avec 35 scientifiques à bord, avant de boucler l’aventure dix jours en résidence sur l’île de Vancouver (Canada), où sont aussi menées des recherches sur les sources hydrothermales.

A bord, Thomas Cloarec, David Whal (auteur), Nadège Renard (scénographe et plasticienne), Charlotte Heilman (comédienne) et Pascal Rueff (sonographe). Ce dernier sait capter le son binaural de nos oreilles, en 3D. D’où l’idée de départ de cette fiction  d’entraîner le public dans une plongée abyssale en bathyscaphe.

Un blog sert de journal de bord du proje Donvor ~ Deep Thoughts, des résidences embarquées jusqu’à la création de la maquette qui devrait être présentée en février 2018, à la chapelle Derezo. Rendez-vous est donné au public en octobre 2019 pour la création du spectacle.



Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.