Culture

Don à la Ville. Un tableau pour la mémoire collective

Mis en ligne le

Il figure en bonne place au salon Richelieu de l’hôtel de Ville. Le tableau remis par le couple Patrick et Marie Monéger à la ville de Brest rend hommage aux soldats américains ayant débarqués entre 1917 et 1919 au port. Son auteur reste mystérieux.

, .JPG 1.4Mo () « Les troupes américaines acclamées par la population brestoise au cours d’Ajot, novembre 1917 »
© Chall / Brest métropole

« Les troupes américaines acclamées par la population brestoise au cours d’Ajot, novembre 1917 ». Ainsi se nomme cette rareté, un tableau figurant les soldats américains remontant les rampes du château sous le regard de Brestois en nombre, alors que les photos et films d’époque foisonnent dans les archives. 

Patrimoine brestois

Ce témoignage pictural grand format (1,30 m x 2,10 m et 70kg), probablement une commande, a trôné pendant 30 ans au mur du salon familial de Patrick et Marie Monéger, collectionneurs d’art et représentants de Bretagne mécénat. 

« Je m’étais rendu à l’une des grandes ventes organisées rue du Château à Brest par Maître Lanon, en novembre 1988. Il y avait ce tableau, contre un mur. Il appartenait à un Brestois retiré à Cannes qui venait de décéder. J’ai alors pensé que le musée de Brest allait l’acquérir. Puis quinze jours plus tard, je suis revenu à une vente courante où il est repassé. Je l’ai acheté, fait restaurer et accroché chez moi malgré sa taille imposante, où il a nourri les connaissances historiques de nos trois filles. » 

Académique, le tableau n’a pas séduit par son style. « Mon mari a dit à ma fille aînée, en revenant avec ce tableau : il fait partie du patrimoine de Brest et il n’est pas question de le voir partir ! ». En le donnant à la collectivité, « notre souhait était que les Brestois puissent le voir et comprendre ce grand moment de l’histoire de notre ville. » 

Mystérieux auteur

La signature aurait disparu avec le temps, « du fait de la mauvaise qualité de la peinture, en temps de guerre », souligne le généreux donateur. Le Musée de Brest, soutenu par la direction culturelle, les Archives et le service Patrimoines, épluche les catalogues de tableaux jusqu’en 1925 pour affirmer ou pas que son auteur est Léon Bellemont, « un peintre qui a beaucoup peint le sud Finistère, notamment les processions. » 

En attendant que le voile soit levé sur le mystérieux peintre, le tableau sera visible de tous lors des journées du patrimoine les 16 et 17 septembre prochains. 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.