Citoyenneté

Deux campagnes de lutte contre les violences faites aux femmes

Mis en ligne le

Le 25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes, trouve un écho particulier dans le contexte des révélations mondiales faites sur les réseaux sociaux. Pour sensibiliser le public, deux campagnes complémentaires se déroulent actuellement : celle, nationale, rappelle la loi aux auteurs de violences sexistes et sexuelles. L’autre, brestoise, rappellent aux victimes la nécessité de dire stop à travers le 3919.

La campagne nationale : Arrêtons-les !

Mettre une main aux fesses d’une inconnue, embrasser une personne sans son consentement, injurier une femme dans la rue sont autant d’actes que beaucoup pourraient encore considérer comme mineurs ou sans gravité.

Cette campagne d’information en ligne est destinée en premier lieu à rappeler que tout acte d’agression sexuelle et sexiste est puni par la loi, et peut être sanctionné d’une amende et d’une peine de prison.

 

La campagne de Brest métropole : dire Stop !

Brest métropole s’adresse plus particulièrement aux victimes de violences sexistes et sexuelles, de harcèlement, de violences conjugales, de mariage forcé, de mutilations sexuelles… pour les inciter à appeler le 3919, numéro anonyme et gratuit vers des professionnels.

Le 25 novembre se déroulera une opération de sensibilisation dont le programme sera communiqué prochainement.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.