Emploi, formation, Vivre ensemble

Des élèves aides-soignants formés au breton

Mis en ligne le

Des élèves aides-soignants du centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Brest ont été formés à la langue bretonne par l’association Stumdi. Une vraie valeur ajoutée dans le CV de ces personnes appelées à travailler, notamment, dans le secteur gérontologique.

Une salle dans laquelle des personnes sont assises. - , .JPG 2.7Mo () Les 26 élèves aides-soignants ont obtenu leur certificat de suivi de la formation en breton.
© Damien Goret

Déjà initiée du côté de Carhaix, cette initiation au breton en situation de soins a immédiatement trouvé son public en s’implantant à l’institut de formation des aides-soignants (IFAS) du CHRU de Brest. Sur une promotion de quelque 50 personnes, elles sont 26 à avoir franchi le pas bénévolement, bien conscientes de la chance de pouvoir suivre une formation en breton. « La raison d’être de cette formation était assez simple, précise Valérie Merviel, directrice adjointe de l’IFAS : pour des personnes atteintes, par exemple, d’Alzheimer, on sait que la mémoire récente disparaît, alors même que la mémoire ancienne peut ressurgir. Du coup, permettre à des aides-soignants de maitriser ce qui fut, souvent, la première langue des résidents d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou de maisons de retraite a un vrai sens ! ».

Renouer le lien

Novateur, le projet, accompagné par le centre de formation Stumdi, représente évidemment une vraie valeur ajoutée pour ces futurs salariés du secteur gérontologique qui ont déjà, pour certains, pu faire valoir leurs connaissances au cours de leurs différents stages. « Et l’on sait que dialoguer en breton avec les résidents des structures qui les accueillaient a permis de belles interactions, poursuit Valérie Merviel. Certains stagiaires ont, par exemple, réussi à renouer le lien avec des personnes qui, jusque-là, restaient mutiques. »
Le vendredi 15 juin, les 26 stagiaires ont reçu un diplôme certifiant leur formation en breton, suivie durant six demi-journées de 4 heures. 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.