Education, Urbanisme

De l’ère romaine au Moyen-Age, à Gouesnou

Mis en ligne le

Dans le cadre de l’aménagement du quartier de Penhoat, à l’est de Gouesnou, des fouilles archéologiques préventives sont actuellement menées, et la terre révèle nombre de secrets.

Sur le site du nouveau quartier de Penhoat, à Gouesnou, dont l’aménagement est porté par Brest métropole aménagement (BMa), les équipes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) sont en action. Jusqu’à fin juillet, missionnées par BMa, elles interviennent sur une zone de près de deux hectares, pour des fouilles prescrites par l’Etat à la suite de deux diagnostics, menés en 2012 et 2016, et semblant démontrer la présence de vestiges historiques.

Il y a 2 000 ans

Et pour cause ! « L’espace a été découpé en trois zones, et les découvertes sont déjà nombreuses, pose Didier Cahu, qui coordonne le chantier pour l’Inrap. Sur une des zones, ce n’est rien de moins qu’une occupation romaine que nous avons mise au jour. Les analyses plus poussées nous permettront de mieux la dater, mais nous estimons déjà qu’elle remonte a environ 2 000 ans. »

De nombreux trous ont ainsi été découverts, qui dessinent, semble-t-il, l’emplacement de plusieurs greniers de stockage de denrées. Deux tombes à incinération, de la même période a priori, ainsi que des fragments d’amphores et de la céramique romaine complètent les trésors retrouvés ici.

Des visites d’écoles

Sur d’autres secteurs, ce sont des vestiges de bâtiments, un système d’enclos, et des petits objets, comme des pendentifs, remontant à l’Antiquité et au Moyen-Age, qui sont apparus sous les mains expertes et patientes des archéologues. Lesquelles contribuent à retracer l’histoire de Penhoat, où la vie s’épanouissait donc déjà aux alentours des Xe et XIe siècles.

Le travail est minutieux et les découvertes à venir sans doute encore nombreuses. En attendant, face à un tel chantier, dont le potentiel pédagogique se révèle particulièrement intéressant, les petits CM2 des écoles Saint-Joseph et du Moulin ont pu visiter le site, et assister, au plus près des archéologues, à ces mises au jour passionnantes.   

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.