Culture

Conférence. Les racines brestoises de la Nouvelle-Orléans

Mis en ligne le

La Nouvelle-Orléans fête cette année ses 300 ans. Et les Bretons ne furent pas étrangers à sa fondation. Une conférence revient sur ces racines bretonnes en terre de Louisiane, vendredi 4 mai.

une ville vue du ciel - , .JPEG 6.9Mo () Retour aux sources... brestoises de la Nouvelle Orléans, à l'occasion de la conférence d'Yves Queffelec, vendredi 4 mai, aux archives de Brest.
© adobe stock

 

Marquée par l’héritage colonial français, la Nouvelle-Orléans reste un pays de légendes, au caractère bien trempé. Terre des bayous, de la naissance du blues comme du jazz, pays à la gastronomie aussi épicée que savoureuse, la ville garde aussi une empreinte marquée de son histoire française, dans la toponymie, l’architecture et mêmes les traditions locales !

Soif de vivre

Née sur des terres peu hospitalières, la ville connut des débuts chaotiques, et sera plusieurs fois détruite par les ouragans, les inondations, et sa population gravement touchée par de nombreuses épidémies. Pas de quoi, pourtant, entamer la soif de vivre d’une population locale adepte des grandes fêtes, autour de la musique, du carnaval et de la gastronomie !

Une histoire brestoise


Dans cette histoire, deux Brestois jouèrent un rôle majeur, aux tous premiers mois de la fondation de la ville : les frères Le Queffelec de Kerlaziou. C’est sur ce pan d’histoire méconnu que revient Yves Queffelec à l’occasion d’une conférence ce vendredi 4 mai, aux archives municipales de Brest.
Vendredi 4 mai à 18 heures. Archives municipales, 1, rue Jean Foucher, à Brest. 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.