Santé

Cancérologie. Une journée autour du mieux-être

Mis en ligne le

Le 3 avril, les patients du CHRU découvriront, à l’institut de cancérologie et d’hématologie de l’hôpital Morvan, toute l’importance des soins de support, pour mieux vivre les traitements.

Sport-santé, nutrition adaptée après une chimiothérapie, accompagnement psychologique, gestion de la fatigue due aux traitements, gestion de la douleur… Aussi diverses soient-elles, ces propositions n’en constituent pas moins une seule et même famille : celle des soins de support dont peuvent bénéficier les patients du CHRU en traitement à l’institut de cancérologie et d’hématologie de l’hôpital Morvan, à Brest. Le 3 avril, les patients et leurs familles pourront découvrir ces possibilités et bien d’autres, que leur présenteront les professionnels du CHRU.

« Les soins de support existent depuis longtemps dans les pratiques des professionnels hospitaliers… sans qu’on leur donne cette appellation. Mais les choses avancent aussi beaucoup, et nous avons souhaité mettre en place une journée à destination des patients, pour qu’ils puissent rencontrer les professionnels qui prendront soin d’eux », explique Catherine Le Loch, cadre supérieure de santé à l’institut de cancérologie et d’hématologie brestois.

« Rendre les patients acteurs »

De fait, personnels soignants et corps médical proposent déjà, fréquemment, ces soins de support aux patients comme aux familles. « Nous sommes dans cette logique de rendre les patients acteurs de leur maladie : à eux de choisir si ces possibilités que nous leur présentons, en marge du traitement, leur conviendront. Nous avons ainsi aménagé des salles de sport, en hématologie et en cancérologie. Il y a les mercredis d’Oscar pour les enfants. Nous proposons aussi d’anticiper les situations au niveau social. C’est un tout, pour aider à mieux vivre la maladie ».

Une autre vision du parcours de soin quand survient une pathologie lourde, et une façon de changer le regard sur un hôpital que l’on dit parfois trop loin du quotidien des patients. Des pistes, surtout, pour leur faciliter le vécu de la maladie.


Le 3 avril, pôle de cancérologie de l’hôpital Morvan.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.