Santé

Cancer du sein : Octobre rose n'a pas froid aux yeux !

Mis en ligne le

Des Bretonnes qui dévoilent leur poitrine… la campagne d’Octobre rose n’a pas froid aux yeux, et assume. Car l’opération vise une bonne cause : prévenir le cancer du sein, le plus meurtrier chez la femme.

Comme chaque année, octobre s’habille en rose, à l’occasion d’un mois tout entier dédié à la prévention et la lutte contre le cancer du sein. La campagne d’affichage  de l’opération donne le ton : des bretonnes en costumes traditionnels y dévoilent leur poitrine. Un geste qui peut sauver, et que l’association pour le dépistage du cancer en Finistère (Adec 29) entend bien voir de plus en plus de femmes faire, tous les deux ans.

Prise en charge à 100 %

Car pris à temps, avant même que les premiers signes n’apparaissent, un cancer du sein pourra être guéri 9 fois sur 10, et à l’aide de traitements moins lourds.
Principales concernées, les assurées sociales de 50 à 74 ans : tous les deux ans, elles sont invitées par un courrier de l’Adec à pratiquer une mammographie à double lecture, prise en charge à 100 % par l’assurance maladie.  Mais si les Finistériennes répondent plutôt bien à l’appel, il reste encore du chemin à faire : 40 % des femmes concernées ne réalisent pas leur mammographie régulièrement.

Ce mois d’octobre permet donc de rappeler à toute l’importance du dépistage à partir de 50 ans, mais aussi des gestes simples avant cette échéance : une autopalpation régulière, une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité sportive peuvent permettre de réduire les risques.

Durant ces prochaines semaines, outre la campagne d’affichage de l’Adec, de nombreux acteurs de santé se mobiliseront pour informer les femmes sur le dépistage organisé. Afin de voir toujours moins de victimes d’un cancer qui aurait pu être évité par une simple mammographie…


Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.