Education

Brest’Oie : un jeu citoyen testé et approuvé !

Mis en ligne le

S’appuyant sur un jeu de l’oie revu à la mode brestoise, la ville de Brest et la Ligue de l'enseignement en ont conçu une version adaptée aux enfants, le Brest’oie. Les écoliers de l’école élémentaire de Pen-ar-Streat l’ont testé et approuvé !

Divisé en quatre équipes, la classe de CE1 de l’école de Pen-ar-Streat, dans le quartier de l’Europe, s’est répartie autour d’une grande carte de Brest disposée au sol. Des bottes en caoutchouc faisant figure de pions y sont disposées, ainsi que de gros dés en mousse. Objectif : se déplacer sur des ronds numérotés, en répondant aux questions. 

« Celles-ci portent sur le développement durable, la citoyenneté, l’égalité femme-homme et les valeurs de la République, précise Jean-Luc Polard, adjoint au maire en charge de la participation des habitants. C’est une idée géniale, ludique et super sympa que d’inventer ce jeu. »  

Un jeu à disposition

Car inventé il l’est totalement. Au départ créé par les mairies pour présenter les missions de la collectivité aux nouveaux agents, le Brest’Oie a attiré l’attention de la Ligue de l'enseignement.
« A l’aide de ce jeu, nous pouvons aborder des questions qui nous tiennent à cœur, comme les valeurs de la République, en partant du vécu et de la réalité » souligne le président de l'association, Yannick Hervé.

« Le jeu est à la disposition des écoles et mairies qui le souhaitent », indique Hosny Trabelsi, maire adjoint du quartier de l'Europe. 

Apprendre par le jeu

Christine Abbas, de la direction de la proximité, débute par une question sur l’environnement, interrogeant sur les couleurs des bacs poubelle. L’équipe interrogée réfléchit un moment, les enfants entrent très rapidement dans le jeu. « Grâce à vos poubelles qui passent par l’unité de valorisation, l’école est chauffée. » Exclamations de surprises de quelques-uns. 

Suite avec le temps que reste un bébé dans le ventre de sa maman. Longue réflexion. « Deux mois » lancent les uns, « un an » les autres. « Et non, neuf mois ». «  Je savais pas », s’étonne un écolier.  

Citoyens de Brest 

La citoyenneté attire encore davantage l’attention. Les doigts se lèvent, pressés, chacun voulant répondre alors qu’une seule équipe a la parole : « De quoi sont privées les personnes qui vont en prison ? ». « De fraternité » entend-on. « De liberté, oui très bien et à quoi ont-ils toujours le droit ? ». « Ils ont le droit à l’égalité », répond une fillette, « d’avoir des visites », « de dormir », « mais ils n’ont pas le droit de sortir dans la vraie vie où on est ».

Joli épisode que celui du défi, quand la botte-pion arrive sur une mairie. L’équipe doit chanter la Marseillaise. C’est une élève qui l’entonne toute seule, avant d’être accompagnée par les autres.
« J’aimerai bien faire ça toute l’année », confie un camarade à la fin du Brest’Oie, en jouant avec son handspinner «Citoyen de Brest ». A renouveler donc !

 Contact pour emprunter le Brest'Oie, direction de la proximité, 02 98 00 80 80

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.