Nature, écologie

A Plougastel, une nouvelle unité de traitement des eaux usées

Mis en ligne le

Située au lieu-dit Kergonnec, à Plougastel-Daoulas, une nouvelle unité de traitement des eaux usées d’une capacité de 90 équivalents-habitants a été construite par Eau du Ponant.

Un groupe d'hommes sur un chantier.  - , .JPG 4.4Mo () Dominique Cap, maire de Plougastel-Daoulas, Francis Grosjean, vice-président de Brest métropole en charge de l'eau et de l'assainissement et vice-président d'Eau du Ponant, sur le site de Kergonnec, et entourés d'élus de Plougastel-Daoulas ainsi que des équipes d'Eau du Ponant.
© Damien Goret

Avec deux points de captage d’eau potable sur la commune, dont l’un situé à Kergonnec, Plougastel-Daoulas produit près de 50% de son eau potable, le reste provenant de l’usine de Pont-ar-Bled. Et, conformément à l’arrêté préfectoral autorisant le prélèvement des eaux, il fallait protéger la ressource, pour éviter les risques de pollution.

190 000 euros de travaux

C’est dans cet objectif qu’Eau du Ponant a lancé, fin 2017, la construction d’une nouvelle unité de traitement des eaux usées, à quelques mètres du captage, sur un espace de 3 000 m².
Quelque six mois de travaux et 190 000 euros d’investissements (pour les réseaux et l’installation) ont été nécessaires à la construction de l’unité, située en contrebas des habitations.
Composée d’une fosse toutes eaux servant de décanteur primaire, et de filtres à base de fragments de coco pour l’épuration des eaux collectées, l’unité pourra ainsi reverser les eaux traitées dans le sol, en aval du dispositif.
A terme, les villages de Kervasdoué et de Roz Simon pourront également y être raccordés.

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.