Aménagement du territoire, Economie, entreprises

9 et 10 juin : le chantier du port de Brest accueille le public

Mis en ligne le

Pour la première fois, la Région Bretagne ouvre les grilles du port de Brest au public, les 9 et 10 juin, afin de présenter le plus grand chantier breton en cours.

Le public est attendu nombreux par les équipes de la Région Bretagne qui pilote ce projet de développement d’envergure. « Ce sont 220 millions d’euros qui sont investi avec le Conseil départemental et Brest métropole pour les 50 voire 100 prochaines années, souligne Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional. Il y a deux chantiers majeurs en Bretagne concernant les EMR, l’éolien posé à Saint-Brieuc et l’éolien flottant à Groix. Une partie du process sera construit ici à Brest. Plusieurs concurrents discutent avec nous pour s’installer au port.

"Que l'Etat tienne ses engagements"

Moins confiant, le président de Brest métropole, François Cuillandre, tient à rappeler les engagements de l’Etat, dont les négociations concernanttarif d’achat de l’électricité produite par les EMR font l’objet d’un amendement* n'allant pas dans le bon sens pour les régions préparant le terrain des EMR : « La balle est du côté de l’Etat et cela ne va pas assez vite, comparé à des pays voisins. J’en ai fait part à Nicolas Hulot. Il faut revenir à un tarif compétitif. Nous souhaitons que les engagements soient tenus. »

Une promenade ouverte en 2020

Les engagements du côté des collectivités sont bels et bien tenus : le chantier avance selon un calendrier millimétré. Une centaine de personnes travaillent sur cette réserve foncière qui s’agrandi de 14 hectares.
A terre, 6 hectares ont été livrés et sont prêt-à-l’emploi. Les routes se déroulent sur un site entièrement raccordé en réseaux (eau et électricité). « Le chantier maritime débuté mi- 2017, comprenant la construction d’un quai de 400 mètres et d’une extension du polder de 14 hectares, est à mi-parcours, " présente Lucille Héritier, cheffe de projet pour la Région. Ce nouveau polder, rempli de sédiments dragués, sera aménagé après 2020.
" Il faut souligner que les contraintes environnementale sont très fortes pour les entreprises, à l’aide de relevés constants effectués dans la rade, précise Lucille Héritier. Concernant le bruit, pour le quai, c’est fini et pour la digue, il y a résonances métalliques une fois tous les 15 jours. Et de 20h à 7h, le chantier s’arrête. 
Pour les portes ouvertes des 9 et 10 juin, le public pourra découvrir également la promenade si chère aux Brestois qui va de la sculpture en mémoire à l'esclavage jusqu'au nouveau quai EMR. Ce merlon de terre, terminé, va recevoir les plantes qui en feront une esplanade particulièrement agréable, ayant vue à la fois sur l’activité industrielle et les activités nautiques. Mais il faudra patienter encore un peu : son ouverture est prévue en même temps que la fin du chantier, en 2020.

 * Amendement au projet de loi État au service d'une société de confiance, rejeté par le Sénat en mars 2018 

 

Portes ouvertes samedi 9 juin de 14h à 18h et le dimanche 10 juin, de 10 h à 18h. Entrée par la rue des Sternes, sur un nouveau parking de 100 places. Visite à pied avec des guides et parcours balisé par des panneaux d’exposition.  

 

 

 

 

 

Commentaires

Votre commentaire sera publié après avis du webmaster du site.